Sauter au sous-navigation

La croissance de la population âgée fait grimper les statistiques nationales

Le nombre de personnes âgées vivant avec la maladie d’Alzheimer ou une autre forme de démence au Canada augmente constamment, ce qui n’est pas sans accroître la demande pour les soignants et les systèmes de santé au pays.

Selon des estimations de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), qui a travaillé en étroite collaboration avec l’ICIS et a fourni d’importantes données ayant servi à la préparation du présent rapport, plus de 402 000 personnes âgées, ou 7,1 % des 65 ans et plus, étaient atteintes de démence en 2013-2014; les deux tiers étaient des femmesRéférence1. La définition des cas pour le recensement des Canadiens âgés ayant reçu un diagnostic de démence ainsi que la méthodologie sous-jacente ont été choisies de manière à optimiser la validité et la comparabilité nationale des données.

Le nombre de personnes âgées atteintes de démence, qui représente 2,5 fois la population de l’Île-du-Prince-Édouard, a augmenté de 83 % entre 2002 et 2013. D’ici 20 ans, le nombre de Canadiens atteints de cette maladie devrait pratiquement doubler en raison de la croissance et du vieillissement de la populationRéférence2. Chaque année, environ 76 000 nouveaux cas de démence sont diagnostiqués au pays, ce qui correspond à 14,3 nouveaux cas par 1 000 personnes de 65 ans et plusRéférence1.

Il n’y a pas de remède contre la maladie d’Alzheimer — une maladie qui a une profonde incidence sur les personnes qui en sont atteintes, ainsi que sur leur famille et leurs amis. … Au fur et à mesure que notre population vieillit, il est raisonnable de s’attendre à ce que le nombre de Canadiens atteints de la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence augmente. … Ensemble, nous pouvons découvrir des façons d’aider les personnes atteintes de démence et celles qui s’en occupent. — Ginette Petitpas Taylor, ministre de la SantéRéférence3

La Société Alzheimer du Canada et l’ASPC estiment que les coûts totaux à payer par le système de santé et les proches aidants pour les soins aux personnes atteintes de démence sont 5,5 fois plus élevés que les coûts pour les personnes qui ne sont pas atteintes de cette maladieRéférence4. De plus, selon l’Étude nationale de la santé des populations relative aux maladies neurologiques, d’ici 2031, le total des coûts annuels pour les soins de santé aux Canadiens atteints de démence sera le double de ce qu’il était il y a 20 ans, passant de 8,3 à 16,6 milliards de dollarsRéférence5.

Qu’est-ce que la démence?

La démence correspond à un ensemble de signes et de symptômes associés à une détérioration progressive des fonctions cognitives qui a des répercussions sur les activités quotidiennes. La démence est causée par diverses maladies ou lésions qui affectent le cerveau. La maladie d’Alzheimer est une cause de démence courante. La démence vasculaire, la démence fronto-temporale et la démence à corps de Lewy sont d’autres formes répanduesRéférence6. Selon certaines études, les personnes âgées présentent souvent une forme mixte de démenceRéférence7.

Les symptômes de la démence nuisent à l’accomplissement des activités de la vie quotidienne et peuvent comprendre

  • des pertes de mémoire
  • des problèmes de jugement et de raisonnement
  • des changements dans les capacités de communication
  • des changements d’humeur et de comportement
  • un trouble de perception visuelle

Par exemple, les personnes qui souffrent de démence peuvent devenir désorientées, oublier de régler leurs factures, ou encore avoir de la difficulté à planifier, à préparer les repas et à se rappeler où elles ont mis leurs objets personnels.

Qui est atteint de cette maladie?

Les taux de démence sont très faibles chez les moins de 65 ans, mais ils augmentent de façon marquée avec l’âge. La prévalence de la démence augmente de plus du double par tranche de 5 ans chez les personnes âgées (passant de moins de 1 % chez les 65 à 69 ans à environ 25 % chez les 85 ans et plus). Chez les 80 ans et plus, la démence est aussi prévalente que l’insuffisance cardiaque (une affection chronique qui se développe lorsque le cœur est endommagé ou affaibli), et plus prévalente que l’accident vasculaire cérébral (AVC)Référence1.

Des gens sont touchés par la démence dans toutes les régions du pays, mais la prévalence de la maladie diagnostiquée varie d’une province et d’un territoire à l’autre. Bien que les données fassent état des différences dans l’état de santé de la population, les variations géographiques peuvent aussi s’expliquer par des différences dans l’accès aux médicaments pour traiter la démence entre les provinces et territoires, la couverture des bases de données sur les médicaments, les méthodes de collecte de données, les systèmes de codification et de classification, ou les pratiques cliniques et de facturation.

 

Les conséquences de la démence au Canada

Tendances des taux d’incidence et de prévalence de la démence, normalisés selon l’âge, selon le sexe

La prévalence de la démence, normalisée selon l’âge, a augmenté de façon constante de 2002 à 2013 : elle est passée de 5,7 % à 7,3 % chez les femmes et de 4,7 % à 6,1 % chez les hommes. L’incidence de la démence, normalisée selon l’âge, est demeurée stable à 1,5 % chez les femmes et à 1,4 % chez les hommes. La prévalence correspond à la proportion de personnes atteintes d’une maladie au sein d’une population à un moment précis dans le temps. L’incidence est la proportion de nouveaux cas d’une maladie au sein d’une population à un moment précis dans le temps.

Prévalence de la démence selon le sexe au Canada, 2013-2014

La démence touche plus de femmes que d’hommes, et l’écart augmente avec l’âge. Sa prévalence parmi les 65 à 79 ans est de 2,6 % chez les femmes et de 2,4 % chez les hommes. À partir de 80 ans, la prévalence est plus élevée chez les femmes (20,8 %) que chez les hommes (15,6 %).

Prévalence de la démence selon l’âge au Canada, 2013-2014

Les taux de démence sont très faibles chez les moins de 65 ans, mais ils augmentent avec l’âge. La prévalence double tous les 5 ans; elle se chiffre à 0,8 % chez les 65 à 69 ans, à 2,4 % chez les 70 à 74 ans, à 5,9 % chez les 75 à 79 ans, à 12,4 % chez les 80 à 84 ans, et à 24,6 % chez les 85 ans et plus.

La prévalence de la démence par rapport à l’insuffisance cardiaque, 2013-2014

Le taux de démence augmente avec l’âge. Chez les 65 à 79 ans, la prévalence de la démence est de 2,5 % et la prévalence de l’insuffisance cardiaque est de 5,9 %. Chez les 80 ans et plus, la démence est aussi prévalente que l’insuffisance cardiaque, à 18,8 % et 18,9 %, respectivement.

Prévalence de la démence, normalisée selon l’âge, chez les personnes âgées de 65 ans et plus au Canada, 2013-2014

Le taux de prévalence de la démence, normalisé selon l’âge, au Canada est de 6,8 %. Il existe toutefois des variations provinciales et territoriales quant à la prévalence de cette maladie : T. N.-L., 3,4 %; Î.-P.-É., 6,7 %; N.-É., 6,2 %; N.-B., 5,6 %; Qc, 7,2 %; Ont., 7,3 %; Man., 6,2 %; Sask., non disponible; Alb., 7 %; C.-B., 6,3 %; territoires, 4,2 %. Les variations géographiques peuvent s’expliquer par des différences dans l’état de santé de la population, la disponibilité des données et la méthode de collecte des données.

Source
Agence de la santé publique du Canada. Infobase de la santé publique : Système canadien de surveillance des maladies chroniques (SCSMC). Consulté le 28 février 2018.

 
 

Références

1.
Retour à la référence 1 dans le texte
Agence de la santé publique du Canada. La démence au Canada, y compris la maladie d’Alzheimer Lien externe qui ouvre dans une nouvelle fenêtre. Consulté le 13 février 2018.
2.
Retour à la référence 2 dans le texte
Agence de la santé publique du Canada. Chapitre 3 : Ampleur (prévalence et incidence) des affections neurologiques Lien externe qui ouvre dans une nouvelle fenêtre. Établir les connexions : mieux comprendre les affections neurologiques au Canada. 2014.
3.
Retour à la référence 3 dans le texte
Agence de la santé publique du Canada. Message de la ministre : Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, 21 septembre 2017 Lien externe qui ouvre dans une nouvelle fenêtre. Consulté le 13 février 2018.
4.
Retour à la référence 4 dans le texte
Société Alzheimer du Canada. Prévalence et coûts financiers des maladies cognitives au Canada : groupe d’experts sur la santé de la population Lien externe qui ouvre dans une nouvelle fenêtre. 2016.
5.
Retour à la référence 5 dans le texte
Agence de la santé publique du Canada. Établir les connexions : mieux comprendre les affections neurologiques au Canada Lien externe qui ouvre dans une nouvelle fenêtre. 2014.
6.
Retour à la référence 6 dans le texte
Alzheimer’s Association. Qu’est-ce que la démence? Lien externe qui ouvre dans une nouvelle fenêtre. Consulté le 13 février 2018.
7.
Retour à la référence 7 dans le texte
Boyle PA, et al. Person-specific contribution of neuropathologies to cognitive loss in old age Lien externe qui ouvre dans une nouvelle fenêtre. Annals of Neurology. 2017.