La plupart des personnes âgées prennent au moins 5 médicaments, et 2 fois plus si elles sont en soins de longue durée

Printer-friendly version

La plupart des personnes âgées prennent au moins 5 médicaments, et 2 fois plus si elles sont en soins de longue durée

Le 1er mai 2014 — La plupart des personnes âgées prennent au moins 5 médicaments, une quantité qui augmente radicalement chez les Canadiens plus âgés et chez ceux qui sont en établissement de soins de longue durée. C’est ce que révèle un nouveau rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS).

Selon le rapport Utilisation des médicaments chez les personnes âgées adhérant à un régime public d’assurancemédicaments au Canada 2012, près des deux tiers des personnes âgées de 65 ans ou plus prennent au moins 5 médicaments prescrits. L’utilisation de médicaments augmentant avec l’âge, plus de 40 % des Canadiens de 85 ans ou plus prennent plus de 10 médicaments. De plus, les personnes âgées qui vivent dans des établissements de longue durée prennent plus de médicaments — près des deux tiers en prennent au moins 10 — que celles qui vivent dans
la collectivité.

« Les personnes les plus âgées ont des besoins plus complexes qui comprennent souvent des affections chroniques », déclare Michael Gaucher, directeur des Services d’information sur les produits pharmaceutiques et la main-d’oeuvre de la santé à l’ICIS. « Comme leurs besoins en soins de santé changent avec le temps, il faut revoir régulièrement leur médication pour qu’ils prennent les médicaments dont ils ont besoin, tout en tenant compte de leurs objectifs de traitement ainsi que des bienfaits et des risques associés à chaque médicament. »

Les statines, qui servent à traiter le taux élevé de cholestérol, représentent la catégorie de médicaments la plus utilisée. En effet, presque la moitié des personnes âgées en prennent. 6 des 10 catégories de médicaments les plus utilisées servent au traitement des maladies cardiovasculaires.

Les données de l’ICIS montrent que les médicaments prescrits ne sont pas les mêmes selon que les personnes âgées vivent dans les établissements de soins de longue durée ou dans la collectivité. Les personnes âgées en soins de longue durée risquent beaucoup plus de prendre des médicaments psychotropes, qui servent à traiter de nombreuses affections, dont la dépression, l’anxiété et l’insomnie. Chez les personnes âgées en soins de longue durée, le taux d’utilisation d’antidépresseurs est 3 fois plus élevé et celui des antipsychotiques, 9 fois plus élevé, par rapport aux personnes âgées vivant dans la collectivité.

« Selon moi, on peut améliorer le taux d’utilisation des médicaments antipsychotiques », précise la Dre Paula Rochon, gériatre et vice-présidente de la recherche au Women’s College Hospital de Toronto, ainsi que professeure à la Faculté de médecine et à l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé de l’Université de Toronto.

« La recherche a permis de relever des variations dans les taux d’ordonnance des antipsychotiques d’un établissement à l’autre, alors que les résidents semblent avoir des profils similaires », ajoute la Dre Rochon. « Il y aurait donc lieu d’explorer davantage l’utilisation de méthodes non médicamenteuses. »

Les données du rapport portent sur 70 % des personnes âgées au Canada. La dernière étude de l’ICIS sur l’utilisation des médicaments prescrits chez les personnes âgées date de 2010.

 

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.