Les patients admis à l’hôpital restent presque 5 fois plus longtemps au service d’urgence que ceux non admis

Printer-friendly version

10 % d’entre eux ont passé plus de 28 heures au service d’urgence avant d’être admis

7 octobre 2014 —Un patient sur 10 au service d’urgence a dû être admis à l’hôpital en 2013-2014, et ces patients sont restés 4,7 fois plus longtemps au service d’urgence que ceux qui n’ont pas été admis, selon de nouvelles données de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). Sur un million de patients admis, un sur 10 a d’abord passé plus de 28,4 heures au service d’urgence.

Toutefois, lorsqu’on examine toutes les visites au service d’urgence, 9 visites sur 10 ont duré 7,5 heures ou moins.

Les temps d’attente pour un lit d’hospitalisation varient selon la gravité du cas : les patients du service d’urgence qui doivent être transférés à une salle d’opération ou aux soins intensifs ont attendu 3 fois moins longtemps que ceux ayant besoin d’un lit d’hospitalisation dans d’autres unités (p. ex. en cardiologie ou en pneumologie).

« Nous avons analysé plus de 10 millions de visites au service d’urgence, soit environ 60 % des visites au service d’urgence au Canada. Cela illustre à quel point ce secteur du système de santé est occupé », explique Greg Webster, directeur, Services d’information sur les soins ambulatoires et de courte durée de l’ICIS. « Ces résultats nous permettent de conclure que la durée des visites au service d’urgence demeure très longue pour les patients admis, en particulier pour les personnes âgées. Or, il est important de noter que 90 % de toutes les visites au service d’urgence ont duré 7,5 heures ou moins. »

Les personnes âgées semblent rester le plus longtemps au service d’urgence que les autres patients

Chez les personnes âgées ayant visité le service d’urgence, une sur 4 a été admise. De ces patients, un sur 10 a passé plus de 31 heures au service d’urgence avant d’être admis, comparativement à plus de 25,4 heures pour la même proportion de patients plus jeunes.

Les maladies chroniques, comme le diabète, l’hypertension et l’arthrite, touchent davantage les personnes de 65 ans et plus. Lorsqu’elles ne sont pas prises en charge correctement, ces maladies peuvent nécessiter une hospitalisation et compliquer le diagnostic et le traitement d’autres maladies ou de blessures. Voilà une des raisons pour lesquelles les personnes âgées sont plus susceptibles d’être admises à l’hôpital et, en raison de la non-disponibilité de lits d’hospitalisation appropriés, de rester plus longtemps au service d’urgence que les personnes de moins de 65 ans.

« Au service d’urgence, les patients qui doivent être admis à l’hôpital doivent souvent attendre longtemps qu’un lit se libère, déclare le Dr Howard Ovens, directeur du centre d’urgence Schwartz/Reisman de l’Hôpital Mount Sinai, professeur de médecine familiale et communautaire à l’Université de Toronto et responsable provincial de l’Ontario (conseiller du gouvernement en matière de politiques sur la médecine d'urgence). Partout au Canada, ce problème pose de grandes difficultés et entraîne de nombreuses conséquences. L’encombrement des services d’urgence est surtout attribuable à l’incapacité des patients admis à obtenir un lit d’hospitalisation. »

Pour l’ensemble des patients, les principales maladies ayant causé une admission à l’hôpital à partir du service d’urgence étaient les suivantes :

  • maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)
  • insuffisance cardiaque
  • pneumonie

Aux fins de l’analyse, la durée du séjour d’un patient au service d’urgence commence au triage ou à l’inscription et se termine à la sortie du service d’urgence. Les patients peuvent faire l’objet d’évaluations, de tests, d’interventions diagnostiques et de traitements. Ceux qui ne sont pas admis à l’hôpital quittent le service d’urgence lorsqu’ils reçoivent leur congé. Les patients admis attendent qu’un lit approprié ou une salle d’opération se libère avant d’être transférés hors du service d’urgence.

L’ICIS publie un grand nombre de données et de rapports axés sur le service d’urgence et sur les raisons pour lesquelles les patients s’y rendent, afin de faire la lumière sur cet aspect du système de santé.


 

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.