Le ski et la planche à neige entraînent deux fois plus d’hospitalisations que le hockey

Le 17 janvier 2012 — Bien que les coups au hockey attirent énormément l’attention au Canada, les blessures en ski et en planche à neige surviennent au moins deux fois plus souvent, comme le révèlent de nouvelles données publiées aujourd’hui par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). En 2010-2011, on a dénombré 2 329 admissions à l’hôpital pour une chute ou une collision en ski ou en planche à neige, contre 1 114 pour des blessures au hockey. D’autres activités saisonnières ont mené à des hospitalisations, comme le patinage sur glace (889), la motoneige (1 126) et la glissade (171).

« Les hivers canadiens sont source de nombreux plaisirs, mais la sécurité et les précautions sont importantes, peu importe l’âge », explique Greg Webster, directeur, Information sur les soins de santé primaires et Registres cliniques à l’ICIS. « Chaque année, plus de 5 000 Canadiens se blessent gravement en pratiquant une activité ou un sport d’hiver, de sorte qu’ils doivent passer au moins une nuit à l’hôpital. Ces chiffres n’incluant pas les visites au service d’urgence ou chez le médecin ni les décès sur les lieux de l’accident, le nombre total de blessures est en réalité beaucoup plus élevé. »

Si on considère l’ensemble des visites au service d’urgence en raison de la pratique d’une de ces activités saisonnières, l’Ontario (où des données complètes sont disponibles) en a dénombré à elle seule 45 270 en 2010-2011. Cela représente en moyenne 285 visites au service d’urgence par jour pendant l’hiver.

Blessures au jeu : plus fréquentes chez les garçons de 10 à 19 ans

En 2010-2011, les jeunes de 10 à 19 ans ont représenté la moitié de toutes les personnes hospitalisées pour blessures au hockey (542 sur 1 114) et près du tiers de celles hospitalisées pour blessures en ski et en planche à neige (689 sur 2 329). Si l’on tient compte de toutes les activités hivernales pour ce groupe d’âge, les garçons représentent 81 % des blessés.

Les enfants de moins de 10 ans ont été hospitalisés le plus souvent pour des blessures survenues en ski ou en planche à neige (87 cas) et en traîneau (56 cas).

De toutes les activités étudiées, la motoneige est la seule où les jeunes Canadiens n’étaient pas surreprésentés au chapitre des hospitalisations : deux tiers (752 sur 1 126) des blessures graves en motoneige ont été subies par des adultes de 20 à 49 ans.

Peu de variation dans le nombre de blessures graves depuis cinq ans

Le nombre total d’hospitalisations liées aux activités saisonnières a peu varié depuis 2006-2007. Par ailleurs, en 2010-2011, 415 Canadiens ont été hospitalisés pour des blessures à la tête survenues lors de la pratique d’une activité ou d’un sport d’hiver, un nombre qui est demeuré relativement stable depuis 2006-2007.

L’an passé, près d’un tiers (135) des blessures graves à la tête sont survenues en ski ou en planche à neige. Au cours des cinq dernières années, un total de 759 hospitalisations à la suite d’une blessure à la tête découlaient d’activités sur les pentes de ski au Canada.

« Les Canadiens doivent bien sûr profiter de l’hiver pour faire des activités de plein air », précise la Dre Natalie Yanchar, professeure agrégée de chirurgie et de médecine d’urgence à l’Université Dalhousie et directrice médicale d’IWK Trauma Care à Halifax. « Le port d’un casque est important à tout âge et permet d’éviter qu’une journée de plaisir dans la neige se termine dans le malheur. Il ne fait aucun doute que le port du casque réduit les risques de blessures graves lors d’une collision. »

Personnes âgées : les plus souvent blessées lors d’une chute sur la glace

Les chutes sur la glace sont de loin la cause la plus courante de blessures graves liées à l’hiver (à l’exception des collisions impliquant un véhicule à moteur). Elles ont mené à 7 138 admissions à l’hôpital en 2010-2011, soit plus que pour l’ensemble des activités et sports d’hiver combinés. Environ la moitié des cas se sont produits chez les personnes de 60 ans ou plus, et environ 70 % des cas, chez celles de 50 ans ou plus.

Plus de la moitié (56 %) des personnes hospitalisées en raison d’une chute sur la glace étaient
des femmes.

Tableaux et figures

Personne-ressource

Benoit Laplante
613-694-6603
Cell : 613-725-4076
blaplante@icis.ca

À propos de l'ICIS

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) recueille de l’information sur la santé et les soins de santé au Canada, l’analyse, puis la rend accessible au grand public. L’ICIS a été créé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en tant qu’organisme autonome sans but lucratif voué à la réalisation d’une vision commune de l’information sur la santé au Canada. Son objectif : fournir de l’information opportune, exacte et comparable. Les données que l’ICIS rassemble et les rapports qu’il produit éclairent les politiques de la santé, appuient la prestation efficace de services de santé et sensibilisent les Canadiens aux facteurs qui contribuent à une bonne santé.