Prestation du traitement de dialyse péritonéale au Canada

Printer-friendly version

Prestation du traitement de dialyse péritonéale au Canada

Au Canada, de 1999 à 2003, le nombre de centres qui fournit tout type de dialyse péritonéale est demeuré stable (76,0 et 78,0 respectivement). À la fin de l’année, le taux de patients en dialyse péritonéale par million d’habitants est demeuré inchangé ou a diminué par rapport à 1999 dans presque toutes les provinces, à l’exception de l’Alberta, de la Colombie Britannique et de la Saskatchewan (figure 17). En 2003, le Nouveau Brunswick a marqué le taux le plus élevé, soit 217,0 par million d’habitants, et l’Alberta a accusé le taux le plus bas, soit 79,0 par million d’habitants.

La proportion totale de nouveaux patients et de patients prévalents en dialyse péritonéale au Canada a diminué pour atteindre 17,9 % et 19,1 % respectivement (figure 18). Une diminution similaire des taux de nouveaux patients et de patients prévalents en dialyse péritonéale a été enregistrée dans toutes les provinces, à l’exception de la Saskatchewan, où la proportion de nouveaux patients a augmenté, et de la Colombie Britannique, où la proportion de patients prévalents est demeurée la même.

Les deux principales formes de dialyse péritonéale, la dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA) et la dialyse péritonéale automatisée (DPA), semblent avoir échangé de rôle dans la pratique de la dialyse péritonéale au Canada (figure 19). En effet, en 2003, la DPA est devenue la forme de dialyse péritonéale la plus pratiquée au pays, où 3 518,0 patients ont eu recours à ce traitement, ce qui représente 52,0 % de la dialyse péritonéale totale. En 1999, la DPCA était le traitement le plus utilisé et représentait 64,0 % des traitements de dialyse péritonéale.

Si l’on observe les résultats par province, un accroissement de la proportion de la DPA au Canada (figure 20) a été observé dans toutes les provinces par rapport à 1999, à l’exception de la Saskatchewan. Plus récemment, en 2003, la proportion de la DPA a approché ou dépassé 60,0 % au Manitoba, en Ontario et en Colombie Britannique. L’augmentation la plus élevée, dépassant 100,0 %, a été notée pour la DPA en Colombie Britannique, où elle représentait 56,0 % des traitements de dialyse péritonéale en 2003. La proportion la plus basse pour la DPA (28,0 %) a été enregistrée par la Nouvelle Écosse.

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.