Le traitement pour l'insuffisance rénale (TIR) au Canada en 2003

Printer-friendly version

Le traitement pour l’insuffisance rénale (TIR) au Canada en 2003

La Kidney Foundation des États Unis classe l’insuffisance rénale chronique (IRC) en cinq stades. Ce système de classification a été largement accepté par l’ensemble des néphrologues à l’échelle internationale. Le stade terminal de l’insuffisance rénale (STIR) correspond au stade le plus avancé de la maladie (stade 5), qui est caractérisé par une dégradation de la fonction rénale de 85 % ou plus. Les patients amorcent généralement un traitement pour l’insuffisance rénale (TIR) lorsque leurs reins fonctionnent de 5 % à 15 % de leur capacité normale. Le TIR consiste en un traitement à vie par dialyse ou en une transplantation rénale. Chaque année, au pays, au moins un Canadien sur 10 000 commence un TIR, et un Canadien sur 1 000 a subi un TIR en 2003.

Le présent numéro de Survol du RCITO fournit des renseignements sur la répartition des centres de TIR au Canada par province et des modalités de traitement pour les patients en TIR au pays. Ces renseignements sont également résumés au moyen des données tirées du Questionnaire sur le profil des installations au 31 décembre 2003.

Le rapport comprend les sections suivantes :

Ces renseignements seront indubitablement utiles aux professionnels de la médecine, aux patients, aux étudiants, aux journalistes, aux planificateurs des soins de santé, aux dispensateurs de soins hospitaliers et à toute autre personne intéressée au traitement de dialyse au Canada.

Mises en garde :

  1. L’incidence et la prévalence des patients au STIR ainsi que le nombre de cas suivant une dialyse et vivant avec un greffon fonctionnel ont été calculés au moyen des données recueillies à l’échelle des patients une fois comparées à celles du profil des installations.
  2. Les renseignements sur les établissements qui prodiguent des traitements d’hémodialyse et de dialyse péritonéale ont été recueillis au moyen des données du questionnaire annuel de fin d’année parmi les établissements fournissant ces soins au Canada. Trois établissements en Colombie Britannique (Royal Inland Hospital, Royal Columbian et New Westminster) n’ont pas déclaré de données pour l’année 2003. Pour cette raison, les données recueillies à l’échelle des patients ont entraîné un nombre plus élevé de cas en dialyse que le questionnaire.
  3. Les taux des provinces par million d’habitants des patients prévalents ont été obtenus au moyen des données du Questionnaire sur le profil des installations et de l’effectif de la population canadienne publié par Statistique Canada.
  4. Les abréviations des noms des provinces vont comme suit : Alb. (Alberta), C. B. (Colombie-Britannique), Sask. (Saskatchewan), Man. (Manitoba), N. É. (Nouvelle Écosse et Île du Prince-Édouard), T. N.-L. (Terre-Neuve-et-Labrador), Ont. (Ontario), T.N.-O. (Territoires du Nord Ouest) et Qué. (Québec)

Le présent numéro du Survol du RCITO a été préparé par Lilyanna Trpeski, analyste principale du RCITO à l’ICIS, en collaboration avec Norma Hall, analyste du RCITO. L’équipe du RCITO tient à souligner la participation du Dr Stanley Fenton, médecin membre de l’équipe de direction, University Health Network, et professeur émérite de médecine, University of Toronto, au rapport.

Le rapport électronique présente des analyses qui n’ont jamais été publiées par l’ICIS ni le RCITO. Ce rapport a été préparé en novembre 2005. Les prochaines estimations peuvent faire l’objet d’une révision.

Si vous faites référence au présent rapport, en totalité ou en partie, veuillez en citer la source.

Citation suggérée :

Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), Le traitement pour l’insuffisance rénale (TIR) au Canada en 2003, 2005.

Le Registre canadien des insuffisances et des transplantations d’organes (RCITO) est le système national d’information qui recueille, consigne, analyse et signale le niveau d’activité, les résultats des transplantations d’organes vitaux et les activités de dialyse rénale. Géré par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), le RCITO présente des statistiques sur les tendances à long terme des greffes d’organes, du don d’organes et de la dialyse rénale, et permet de comparer les données disponibles afin de faciliter les choix pour favoriser les meilleures décisions de traitement.

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) est un organisme pancanadien autonome et sans but lucratif dont l’objectif est d’améliorer la santé des Canadiens et le système de santé en offrant une information de qualité sur la santé. Le mandat de l’ICIS, tel que défini par les ministres de la Santé du Canada, est de coordonner le développement et l’entretien d’un système commun d’information sur la santé au pays. À cette fin, l’ICIS est chargé de diffuser en temps opportun l’information appropriée et nécessaire en vue d’établir des politiques de santé avisées, de gérer avec efficacité le système de santé canadien et de sensibiliser le public aux facteurs déterminants pour la santé. Le RCITO est devenu un registre de l’ICIS en 1995.

Les questions et commentaires peuvent être adressés à :

RCITO/ICIS
Tél. : 416-481-2002, Téléc. : 416-481-2950
Courriel : rcito@icis.ca

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.