Sauter au sous-navigation

L'accueil du trousse d'outils

Quels membres du personnel devraient réaliser les évaluations d’interRAI?

La réponse à cette question varie selon le type d’organisme. 

En soins de longue durée, la plupart des évaluations d’interRAI sont effectuées par des infirmières et parfois par des ergothérapeutes, des physiothérapeutes ou des travailleurs sociaux. Certains organismes ont des superutilisateurs dont la seule responsabilité est de réaliser les évaluations d’interRAI, tandis que d’autres sites font appel à une équipe interdisciplinaire. 

Dans le milieu des services à domicile, l’évaluateur est habituellement un gestionnaire de cas ou un coordonnateur de soins ayant une formation en soins infirmiers. Il arrive également qu’un ergothérapeute, physiothérapeute ou travailleur social remplisse les fonctions d’évaluateur. 

En milieu communautaire, la personne responsable des évaluations d’interRAI n’a pas toujours d’expérience clinique. (Voir la question Quelles compétences les évaluateurs doivent-ils avoir? ci-dessous.)

En santé mentale, l’évaluateur a habituellement des connaissances, des compétences, et de l’expérience en matière d’évaluation de la santé mentale. Il a également des connaissances sur les pratiques exemplaires en santé mentale. Il s’agit habituellement d’un clinicien (infirmière, travailleur social, ergothérapeute, médecin ou psychologue).

La responsabilité multidisciplinaire désigne l’approche selon laquelle certaines sections de l’évaluation sont remplies par des infirmières et d’autres sections par des professionnels paramédicaux (ergothérapeutes, physiothérapeutes ou travailleurs sociaux). De plus, une personne tient habituellement les commandes, ayant l’entière responsabilité de s’assurer que l'évaluation est effectuée dans les délais. Cette approche permet de tenir compte de l’expertise de chacun des membres de l’équipe dans les évaluations. 

Quelles compétences les évaluateurs doivent-ils avoir?

  • Capacité d’établir une relation thérapeutique avec les clients et excellentes aptitudes pour la communication 
  • Beaucoup d’entregent et capacité de communiquer et de collaborer avec l’équipe interdisciplinaire
  • Connaissances techniques et informatiques nécessaires pour la réalisation des évaluations à l’aide du logiciel de l’organisme
  • Réceptivité aux changements et volonté de participer au processus de changement (assister aux cours de formation, influencer les autres, donner son appui aux autres membres de l’équipe de soins, appuyer les initiatives) — il peut s’agir de leaders informels ou de personnes que vous considérez comme des champions

Quel est habituellement le titre de poste des évaluateurs RAI?

Le titre de poste varie généralement d’un endroit à l’autre, car le rôle d’évaluateur n’est pas toujours rempli par les mêmes types de professionnels. Il peut également varier d’un secteur de la santé à l’autre. En voici des exemples : 

  • coordonnateur RAI
  • évaluateur RAI
  • coordinateur du fichier minimal
  • infirmière-ressource en soins cliniques
  • coordonnateur clinique ou des soins
  • gestionnaire de cas
  • professionnel de l’information sur la santé
  • spécialiste en informatique
  • spécialiste des applications
  • analyste, soutien clinique ou aide à la décision
  • infirmière enseignante
  • gestionnaire, soutien aux patients hospitalisés ou aide à la décision
  • infirmière en gestion des urgences gériatriques (GUG)

Les coordonnateurs RAI travaillant en établissement ont-ils pour seule tâche d’effectuer les évaluations d’interRAI ou accomplissent-ils d’autres tâches cliniques?

Leurs tâches peuvent varier en fonction du type d’organisme et de sa taille. Dans certains établissements, les coordonnateurs RAI ont pour seule tâche de réaliser les évaluations, tandis que dans d’autres, ils ont des responsabilités additionnelles, telles que des tâches administratives ou cliniques, la soumission des données ou les charges de travail qui leur sont confiées.

Comment un organisme devrait-il remplacer l’évaluateur principal lorsque ce dernier est absent? Doit-il former plusieurs personnes? Comment doit-il établir le calendrier?

Encore une fois, la réponse à cette question varie selon l’organisme. Certains donnent une formation sur la réalisation des évaluations d’interRAI à l’ensemble de leur personnel (habituellement aux infirmières); chaque membre est alors responsable des charges de travail qui lui sont confiées. Certains organismes forment une seule personne qui doit alors effectuer toutes les évaluations sur une base mensuelle ou trimestrielle. Les organismes ont parfois des évaluateurs remplaçants.

En soins de longue durée, le personnel comprend habituellement plusieurs évaluateurs. Certains organismes n’ont toutefois pas d’évaluateur remplaçant. Il arrive donc souvent que des évaluations ne soient pas faites en l’absence de l’évaluateur principal. Dans ces situations, les cliniciens continuent de consigner des renseignements aux dossiers et l’évaluateur effectue les évaluations de façon rétroactive en fonction de la date de référence des évaluations.

Le calendrier d’évaluation est créé par le coordonnateur RAI selon la date de référence des évaluations, chacune déterminée par le logiciel.

De façon générale dans le milieu des services à domicile, personne n’est chargé d’effectuer les évaluations prévues au calendrier en l’absence de l’évaluateur principal. Toutefois, si un changement marqué se produit dans l’état du client et que l’évaluateur est absent pendant le délai de 14 jours alloué pour la réalisation de l’évaluation, une autre personne réalise l’évaluation consécutive à un changement marqué dans l’état.

À retenir

Pour la réussite des processus d’interRAI, ces derniers devraient reposer sur le rôle quotidien du personnel, plutôt que sur une personne précise. Chaque personne doit assumer les responsabilités associées aux processus d’interRAI qui découlent du rôle qu’elle occupe.

Contactez nous

aide@icis.ca