Le 31 mars 2020  — 

Pour la première fois, l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) publie une analyse sur les 12 interventions de mise en place de dispositifs médicaux implantables (DMI) les plus couramment effectuées chaque année dans les hôpitaux du Canada. 

En 2018-2019, près de 707 000 hospitalisations et chirurgies d’un jour liées à des interventions DMI à volume ou à coût élevé ont eu lieu au pays. Les interventions les plus fréquentes étaient l’insertion d’une lentille intraoculaire lors d’une chirurgie de la cataracte (58 %), l’arthroplastie du genou (11 %) et l’arthroplastie de la hanche (9 %). Pour la plupart des interventions analysées, la moitié des patients étaient âgés de 65 ans et plus. La majorité des interventions DMI (55 %) ont été réalisées sur des femmes; toutefois, des écarts ont été observés pour certains DMI. On estime les coûts hospitaliers totaux de ces interventions à 3,7 milliards de dollars annuellement. 

Les DMI peuvent accroître la qualité et la durée de la vie, et servent à de multiples fins, notamment à réduire le nombre d’otites chez les enfants, à améliorer la circulation sanguine dans le cœur et à rétablir la vue. L’analyse de l’ICIS porte sur les volumes et les tendances, les caractéristiques des patients ainsi que les coûts liés aux interventions DMI en milieu hospitalier. Elle cible également plusieurs possibilités d’accroître la disponibilité des données requises pour surveiller l’efficacité et l’innocuité des DMI.

Les infections, principale cause des reprises précoces d’arthroplasties 

Parallèlement au rapport sur les DMI, l’ICIS publie une nouvelle étude de résultats axée sur les arthroplasties de la hanche et du genou.

Cette étude se penche sur un problème de qualité important : les chirurgies de reprise nécessaires dans les 2 ans suivant l’arthroplastie initiale. Une chirurgie de reprise est l’intervention requise pour remplacer ou réparer le dispositif inséré lors de l’intervention initiale. Selon les données disponibles, environ le tiers des reprises précoces résultent d’infections évitables — une complication grave et coûteuse des arthroplasties. Les reprises précoces attribuables à des infections coûtent plus du double des chirurgies initiales et la différence de coûts est encore plus marquée dans les cas complexes. En outre, les reprises précoces ont des répercussions négatives considérables sur la qualité de vie des patients. 

Un remplacement articulaire dure, de façon générale, environ 15 ans. Les reprises effectuées dans les 2 années suivant l’intervention initiale sont donc considérées comme évitables.

Citation

« Avec le vieillissement de la population et les progrès technologiques, les Canadiens seront plus nombreux à recevoir un dispositif médical implantable. Ces dispositifs offrent de précieux avantages, mais l’expérience des patients n’est pas toujours positive. Nous savons maintenant que beaucoup de patients doivent subir une arthroplastie de reprise précoce, que cette intervention est coûteuse et qu’elle a des effets défavorables. Si nous augmentons le volume de données disponibles sur l’innocuité et l’efficacité des interventions DMI, nous serons en mesure d’améliorer l’expérience des patients et les résultats.  » — Greg Webster, directeur, Services d’information sur les soins ambulatoires et de courte durée

À propos des données

Le rapport Dispositifs médicaux implantables : regard sur les interventions à volume élevé et les coûts connexes au Canada porte sur 12 interventions DMI. L’ICIS a choisi les interventions qui étaient associées à des volumes ou à des coûts élevés dans ses bases de données. Il s’est également appuyé sur la littérature médicale et sur des consultations menées auprès des intervenants. 

Les 12 interventions DMI sélectionnées sont les suivantes : insertion d’une lentille intraoculaire lors d’une chirurgie de la cataracte, arthroplastie du genou, arthroplastie de la hanche, insertion d’une endoprothèse coronaire, insertion d’un aérateur transtympanique, insertion d’un stimulateur cardiaque, insertion d’un dispositif intra-utérin (DIU), insertion de matériel pour fusion et fixation des vertèbres, insertion d’un treillis transvaginal et d’une bandelette vaginale sans tension (TVT), insertion d’une prothèse mammaire, arthroplastie de l’épaule et insertion d’un défibrillateur. 

Les données détaillées sur les résultats des arthroplasties de la hanche et du genou proviennent du Registre canadien des remplacements articulaires (RCRA). Le RCRA, géré par l’ICIS, est le seul registre national des appareils médicaux. Lancé en 2001, il est le fruit d’une collaboration avec l’Association canadienne d’orthopédie. Nous recueillons des données à l’échelle des patients (paramètres cliniques, chirurgies et prothèses) sur les arthroplasties de la hanche et du genou pratiquées au Canada.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur les temps d’attente liés à certaines de ces interventions dans notre outil Web sur les temps d’attente.

À propos de l’ICIS

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit à tous les Canadiens de l’information essentielle sur la santé.

En collaboration avec des partenaires et des intervenants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de partout au Canada, l’ICIS recueille, regroupe et diffuse de l’information qui éclaire les politiques, la gestion, les soins et la recherche, entraînant des résultats pour la santé qui sont meilleurs et plus équitables pour tous les Canadiens. 

L’information sur la santé est aujourd’hui l’un des plus précieux biens publics de notre société. Au cours de ses 25 ans d’existence, l’ICIS est devenu un chef de file en matière de données, de protection, de sécurité, d’accessibilité et d’innovation afin de contribuer à l’amélioration des systèmes de santé au Canada. 

La vision de l’ICIS : De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé.

Relations avec les médias

media@icis.ca

Demandes des médias en anglais :
Kate Parson
613-612-0430

Demandes des médias en français :
Alexandra Maheux
416-549-5317