Un patient sur 18 subit un préjudice à l’hôpital au Canada

Printer-friendly version

Une nouvelle mesure fait le lien entre les données et les efforts d’amélioration de la sécurité des patients

26 octobre 2016 — L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) et l’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) ont créé une nouvelle mesure qui permet de brosser un portrait national des préjudices subis par les patients dans les hôpitaux de soins de courte durée (à l’extérieur du Québec). Selon le rapport conjoint Mesure des préjudices subis par les patients dans les hôpitaux canadiens publié aujourd’hui, un patient sur 18 a subi un préjudice lors de son séjour à l’hôpital en 2014‑2015, ce qui correspond à 138 000 hospitalisations. De ce nombre, 30 000 (un cinquième) comptaient plus d’un type de préjudice. Le taux (5,6 %) est demeuré stable au cours des dernières années. Les travaux ainsi réalisés constituent une nouvelle méthode pour aider les hôpitaux canadiens à mesurer et améliorer la sécurité des patients.

Les nouvelles données tiennent compte des hospitalisations au cours desquelles au moins un préjudice involontaire s’est produit et aurait pu être évité par l’utilisation de pratiques connues fondées sur des données probantes. Le préjudice doit être survenu après l’admission, et avoir nécessité un traitement ou prolongé le séjour.

« Les dirigeants du système de santé ont besoin de solutions économiques en temps utile pour mesurer la sécurité des patients », indique Kathleen Morris, vice-présidente, Recherche et Analyse, à l’ICIS. « La nouvelle mesure repose sur des données existantes, ce qui facilite le suivi de l’amélioration au fil du temps. »

Nous publions aussi aujourd’hui, comme complément à la nouvelle mesure, une ressource d’amélioration pour la mesure des préjudices à l’hôpital élaborée par l’ICSP. Cette compilation de ressources en ligne présente des pratiques fondées sur des données probantes propres aux 31 types de préjudices inclus dans la mesure, et fait ainsi le lien entre l’évaluation et l’amélioration.

Ensemble, la mesure et la ressource d’amélioration forment un nouvel outil que les hôpitaux peuvent facilement utiliser pour améliorer la sécurité de leurs patients et réduire le nombre de préjudices. « Grâce à la ressource d’amélioration, les cliniciens et les équipes responsables de la sécurité des patients consacreront moins de temps à la recherche de solutions et plus de temps à la planification et à la mise en place de changements dont on reconnaît l’efficacité », affirme Chris Power, directrice générale de l’ICSP.

« Même si la plupart des patients reçoivent des soins sécuritaires au Canada, nous devons toujours chercher à faire mieux », ajoute la ministre de la Santé, Jane Philpott. « Des données de qualité sont un outil important pour appuyer nos efforts d’amélioration. Nous sommes reconnaissants à l’ICIS et l’ICSP de travailler ensemble à atteindre ce but. »

« Chaque préjudice évitable en est un de trop. SoinsSantéCAN se réjouit de la sortie du rapport et travaille avec l’ICIS et l’ICSP à l’atteinte d’un objectif commun de qualité et de fiabilité pour les patients », conclut Bill Tholl, président-directeur général de SoinsSantéCAN, un organisme national qui se fait le porte-parole des hôpitaux canadiens et encourage l’amélioration continue et éclairée des soins de santé.

À propos de l’ICIS et de l’ICSP

L’Institut canadien d’information sur la santé est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit et met à la disposition du grand public des données et de l’information sur la santé contribuant à améliorer la performance des systèmes de santé et la santé de la population à l’échelle nationale. L’ICIS a récemment renouvelé son mandat afin de renforcer son engagement envers les intervenants et de répondre à leurs besoins rapidement à l’aide de méthodes et d’outils novateurs.

L’Institut canadien pour la sécurité des patients est un organisme de sensibilisation sans but lucratif qui vise à améliorer la sécurité des patients en facilitant la mise en œuvre d’idées novatrices et de pratiques exemplaires. L’ICSP, financé par Santé Canada, est né du désir de réduire l’écart séparant le système que nous avons des soins que nous méritons. 

 

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.