Sortie hâtive : sans doute une mauvaise décision que des milliers de personnes prennent quand même

Printer-friendly version

Les personnes qui partent contre l’avis du médecin ont généralement de faibles revenus et reviennent souvent à l’hôpital

Visitez la boutique en ligne pour télécharger ce rapport :

Le 1er octobre 2013 — Les personnes qui quittent l’hôpital ou le service d’urgence contre l’avis du médecin ont tendance à le faire avant la fin de leur traitement et finissent souvent par revenir à l’hôpital peu après.

Selon une nouvelle étude de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), les personnes hospitalisées en soins de courte durée qui ont quitté l’hôpital contre l’avis du médecin, par comparaison avec celles ayant achevé leur traitement, étaient plus de deux fois plus à risque d’être réadmises au cours du mois suivant et trois fois plus à risque de se rendre au service d’urgence dans la semaine qui suit.

L’étude, intitulée Caractéristiques des sorties de l’hôpital contre l’avis du médecin,montre également que sur cinq patients hospitalisés en soins de courte durée qui ont quitté l’hôpital contre l’avis du médecin et se sont rendus à un service d’urgence dans la semaine qui a suivi, plus de trois ont été réadmis en soins de courte durée.

« Les patients qui quittent l’hôpital contre l’avis du médecin s’exposent à de nombreux risques pour la santé du fait que leurs traitements peuvent ne pas être terminés », précise le Dr Stephen Hwang, chercheur et médecin à l’Hôpital St. Michael’s de Toronto. « Il se peut que les patients ne disposent pas de toute l’information nécessaire pour se prendre en main et qu’un programme de suivi adéquat n’ait pas été mis en place. Les patients, même s’ils ont le droit partir, doivent absolument connaître toutes les répercussions possibles de leur décision. Par ailleurs, il est de la responsabilité du dispensateur de soins de tout mettre en œuvre pour réduire au minimum les risques de préjudice aux patients qui insistent pour partir contre l’avis du médecin. »

Chaque année, des milliers de Canadiens quittent l’hôpital contre l’avis du médecin

L’étude de l’ICIS, réalisée à partir de données d’hôpitaux de partout au Canada (à l’exclusion du Québec), révèle qu’en 2011-2012, plus de 21 700 patients hospitalisés en soins de courte durée ont quitté l’hôpital contre l’avis du médecin. L’ICIS a analysé aussi les données complètes, lorsqu’elles étaient disponibles, des services d’urgence de l’ensemble des hôpitaux de l’Alberta et de l’Ontario. Il en est ressorti qu’au cours de la même période, près de 53 000 personnes ont quitté le service d’urgence contre l’avis d’un médecin, ce qui représente environ une visite sur 100.

Les personnes qui ont quitté l’hôpital contre l’avis du médecin sont plus susceptibles d’avoir un faible revenu ou des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie

Selon l’étude, parmi les patients hospitalisés en soins de courte durée qui ont quitté l’hôpital ou le service d’urgence contre l’avis du médecin, près d’un sur trois résidait dans un quartier à faible revenu. De plus, près de la moitié de tous les patients qui ont quitté les soins de courte durée avaient un diagnostic documenté de troubles mentaux ou de toxicomanie. En comparaison avec les patients qui ont terminé leur traitement, ceux qui ont quitté contre l’avis du médecin étaient aussi plus jeunes et le plus souvent des hommes.

« Les personnes qui quittent l’hôpital contre l’avis du médecin le font pour diverses raisons », explique Jeremy Veillard, vice-président, Recherche et Analyse, à l’ICIS. « Les hôpitaux, quand ils connaissent les caractéristiques des personnes les plus à risque de quitter et les raisons pour lesquelles elles le font, sont mieux en mesure de mettre sur pied des stratégies pour encourager les patients à rester à l’hôpital et des solutions de rechange pour ceux qui décident quand même de quitter l’hôpital. »


Le tableau et l’infographie

Tableau 1

Profil des patients sortis contre l’avis du médecin, 2011-2012 (adapté du tableau 1 du rapport)

Infographie

Sortie contre l’avis du médecin

 

 

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.