Hausse de la demande de chirurgies bariatriques : un défi pour les patients et le système

Printer-friendly version

Hausse de la demande de chirurgies bariatriques : un défi pour les patients et le système

Le 22 mai, 2014 — Le nombre de chirurgies bariatriques pratiquées dans les hôpitaux canadiens a presque quadruplé depuis 2006-2007, selon une nouvelle étude publiée récemment par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). On y découvre l’état actuel de la chirurgie bariatrique au Canada, notamment les types de chirurgies, les coûts et les résultats pour les patients.

Environ 6 000 chirurgies bariatriques ont été pratiquées en 2012-2013, par rapport à 1 600 en 2006-2007. Cette hausse s’explique surtout par l’augmentation du financement, de la capacité en chirurgie et du nombre de programmes de traitement dans certaines provinces, principalement en Ontario. Le coût annuel des hospitalisations

« l’obésité touche environ un Canadien adulte sur 5 et continue de gagner du terrain, d’où l’importance de comprendre les répercussions de la situation sur le système de santé. La chirurgie bariatrique peut être efficace et permet à certains patients d’atteindre leur poids santé, mais elle n’est pas sans risques. Des programmes supervisés de gestion du poids et des changements au mode de vie, comme une alimentation plus saine et une activité physique accrue, peuvent également s’avérer efficaces. »

– Kathleen Morris, directrice, Analyse du système de santé et questions émergentes à l’ICIS.

Qui sont les patients en chirurgie bariatrique et quels sont les résultats?

Le rapport révèle que 80 % des Canadiens qui subissent une chirurgie bariatrique sont des femmes : le patient type est une femme dans la quarantaine qui souffre d’obésité et d’autres maladies chroniques, comme le diabète, l’hypertension et les troubles du sommeil.

La sécurité des patients s’améliore, les taux de complication et de réadmission à l’hôpital ayant diminué ces dernières années. Le taux de patients ayant connu des complications durant l’hospitalisation est passé de 8 à 5 %, tandis que le taux de réadmission dans les 30 jours est passé de 9 à 6 %. Ce taux est similaire au taux de réadmission pour les chirurgies en général au Canada.

Les recherches révèlent que souvent, les patients ayant subi une chirurgie bariatrique perdent un surplus de poids important et voient diminuer des problèmes de santé comme le diabète et l’hypertension.

« La chirurgie bariatrique, si elle est pratiquée par un chirurgien compétent sur un patient qui en a besoin et qu’elle s’accompagne d’un solide programme de formation approprié qui encourage le patient à adopter un mode de vie sain après la chirurgie, permet d’augmenter la durée de vie, de diminuer ou d’éliminer plusieurs conditions médicales liées à l’obésité et d’améliorer plusieurs aspects de la qualité de vie. »

– Dr Yoni Freedhoff, professeur adjoint au département de médecine de l’Université d’Ottawa.


Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.