Utilisation des données pour la planification des soins

Printer-friendly version
DIA image Mar2015 Banner FR (jpg)

Aux yeux de Heather Richards, chef de section à la division des Groupes clients, la méthodologie de regroupement de la population est l'un des projets les plus intéressants auxquels il lui a été donné de participer, mais aussi l'un des plus difficiles à expliquer. « Dans le cadre de ce projet, les données sont utilisées pour éclairer la planification des soins de santé au sein d'une population, explique‑t‑elle. Le projet permet essentiellement de combiner l'information clinique recueillie sur une personne pendant plusieurs années et dans divers secteurs des soins de santé et ensuite de lui attribuer des indicateurs de risque. Ces données peuvent ensuite être agrégées pour que l'on comprenne mieux le fardeau des maladies dans une région ou une province. » 

La méthodologie de regroupement de la population s'appuie sur plusieurs bases de données de l'ICIS qui comprennent de l'information sur les chirurgies d'un jour, les patients hospitalisés, les visites au service d'urgence, et la facturation des médecins. Cette méthodologie permet de créer un profil clinique et des indicateurs prévisionnels pour chaque personne. Les données sur les personnes sont ensuite regroupées par région afin de donner une idée des besoins particuliers de cette population, par exemple les coûts prévus en fonction des caractéristiques cliniques des personnes. Les provinces pourront par la suite prendre en compte des déterminants de la santé non cliniques comme les niveaux de scolarité et de pauvreté.

« C'est comme un énorme extracteur à jus, ajoute son collègue Greg Zinck, gestionnaire à la division des Groupes clients de l'ICIS. Nous y mettons toutes sortes de données, nous appliquons un algorithme puis nous obtenons des résultats extrêmement utiles. »

Par exemple, une province, un territoire ou une région sanitaire peut choisir un groupe de patients présentant des facteurs de risque clinique similaires et voir comment ce groupe utilise le système de santé. Ensuite, il lui est possible de dégager des probabilités relativement aux admissions à l'hôpital, aux besoins en soins de longue durée et même aux décès.

« Les méthodologies de regroupement de la population permettent d'adapter les ressources de santé aux besoins de la population, explique Mme Richards. Il se peut que la région ait besoin de services supplémentaires ou d'un autre type de service. La méthodologie peut servir à faire le suivi de la santé de la population, à comprendre les tendances d'utilisation des soins, et à expliquer les variations de l'utilisation des ressources. Elle pourra même servir de base aux modèles de financement. »

Mme Richards et M. Zinck font partie de l'équipe responsable du projet, mais de nombreux autres employés de l'ICIS y participent aussi. « Nous collaborons avec plusieurs personnes pour obtenir les données dont nous avons besoin dans le cadre du projet et pour nous aider à comprendre comment les utiliser », dit Mme Richards. « Tout le monde veut y participer, fait remarquer M. Zinck. Ils savent combien c'est important et combien ce sera utile. C'est rafraîchissant d'avoir un groupe aussi diversifié qui apporte des idées et des opinions des plus intéressantes. »

Un groupe d'experts composé de représentants des ministères provinciaux, du Centre d'élaboration et d'évaluation de la politique des soins de santé du Manitoba, du Saskatchewan Health Quality Council et de l'Institut de recherche en services de santé, de même qu'un expert en santé de Bonn en Allemagne participent également au projet.

En avril, l'ICIS publiera la version alpha de la méthodologie à l'intention des planificateurs du système de santé uniquement. La publication pour l'ensemble du Canada est prévue pour mars 2016.

Mme Richards ajoute qu'il sera intéressant de voir quelles seront les futures utilisations de la méthodologie. Le produit final sera accessible à tous les dispensateurs de soins sous la forme d'un logiciel libre. « Nous avons été à l'écoute de nos clients et nous sommes maintenant en mesure d'offrir un produit canadien qui utilise des données canadiennes. Nous sommes ravis d'avoir pris part à un projet qui nous a permis d'exploiter le plein potentiel des données sur la santé détenues par l'ICIS. » 

Lors d'une récente conférence internationale au Qatar, Heather Richards a obtenu le prix de l'innovation pour son mémoire sur les étapes de la planification initiale de la méthodologie de regroupement de la population. Sur la photo (de gauche à droite) : Kevin Murphy, Greg Zinck, Heather Richards, Lori Kirby et Jeff Hatcher.