La rencontre entre 2 organismes d’information sur la santé mène à de nouvelles expériences

Septembre 2017

Habituellement, un poste à l’ICIS n’inclut pas des plages, des déserts ou des kangourous. Pourtant, pour 2 employés de l’ICIS qui ont plié bagage ce printemps pour Canberra, en Australie, ce spectacle devient de plus en plus familier.

Éric Pelletier, conseiller de la division Intégration des rapports électroniques, et Candace Sheppard, analyste principale du contenu de l’outil Web Votre système de santé, participent tous deux à un détachement d’un an à l’Australian Institute of Health and Welfare (AIHW).

Les 2 employés de l’ICIS ont eu une excellente première impression à leur arrivée en Australie, en mars, par un temps estival.

« Quitter Ottawa et le Canada un matin glacial et arriver à Sydney en cette magnifique journée d’été, c’était un contraste très agréable », se rappelle Éric.

Travailler aux antipodes

L’ICIS et l’AIHW ont établi un partenariat solide, collaborant sur des sujets qui comprennent, entre autres, la publication de rapports et la performance des systèmes de santé, la structure de gouvernance organisationnelle et les communications stratégiques. La relation entre les 2 organismes s’est développée et a mené à l’établissement d’un programme de détachement. Les employés de l’ICIS tirent parti de l’expérience des membres de l’AIHW, mais les enrichissent également du travail de l’ICIS.

Éric observe que l’ICIS et l’AIHW sont des organismes comparables. Leurs processus de collecte, de traitement et d’hébergement des données sont similaires, et l’AIHW a récemment annoncé de nouvelles orientations stratégiques, ce que l’ICIS a fait en 2016.

Candace travaille à l’unité Indigenous Analyses and Reporting de l’AIHW, qui gère des programmes sur la santé auditive et la santé dentaire dans le Territoire du Nord. Elle a participé à la National Indigenous Research Conference, une excellente occasion selon elle d’en apprendre davantage sur les autres travaux sur les Autochtones en Australie.

L’expérience australienne

Même si Éric et Candace travaillent tous deux à temps plein, ils n’ont pas manqué l’occasion de visiter d’autres parties du pays. Pour Candace, l’un des points forts de son expérience jusqu’ici a été la possibilité de voyager, notamment à Sydney, Melbourne et Brisbane.

« L’Opéra de Sydney est vraiment spectaculaire. J’ai aussi pu déguster des plats incroyables, comme des soupes ramen ou des pâtés à la viande. »

L’une des expériences les plus mémorables d’Éric? Une promenade avec sa femme, entre les plages de Coogee et de Bondi, à Sydney. Ils ont tous deux été impressionnés par les falaises et les vagues gigantesques.

Canadiens dans l’âme

Les 2 collègues de l’ICIS adorent leur expérience en Australie; toutefois, différents aspects leur manquent. Ils s’ennuient beaucoup de leur famille et leurs amis (humains et canins).

La gastronomie occupe également une place de choix dans la liste des choses qui leur manquent. Éric et Candace s’ennuient tous deux de la poutine — un met bien de chez nous — ainsi que des bloody Caesars et des shawarmas.

Même s’ils sont à plus de 15 000 km des célébrations du 150e du Canada, Candace et Éric ont quand même pu montrer qu’ils étaient fiers d’être des Canucks. Ils ont organisé un déjeuner de crêpes à l’occasion de la fête du Canada au bureau de l’AIHW, offrant à leurs collègues australiens un petit goût de chez nous.

Chaque année, l’ICIS publie plusieurs rapports qui mettent en lumière les données internationales. C’est pourquoi il est important de continuer à favoriser les relations internationales avec des organismes comme l’AIHW. Un des employés de l’AIHW, Mark Petricevic, travaille maintenant au bureau de l’ICIS à Toronto dans le cadre du programme d’échange, tandis qu’à l’autre bout du monde, Éric et Candace continuent d’enrichir leurs connaissances. En 2018, ils reviendront au pays avec un point de vue unique à offrir à l’ICIS.