Présentation de Brent Diverty, nouveau vice-président des Programmes à l’ICIS

Présentation de Brent Diverty, nouveau vice-président des Programmes à l’ICIS

L’ICIS a accueilli en février un nouveau vice-président, Brent Diverty. Dans le cadre de ses fonctions, M. Diverty dirigera le secteur des Programmes et le propulsera vers l’avenir, où la technologie aura une grande incidence sur les projets de l’ICIS.

« Nous continuerons d’améliorer notre base d’information actuelle et notre façon d’offrir l’information », a déclaré M. Diverty, soulignant que les attentes ne sont plus les mêmes, le monde actuel se nourrissant de technologies telles que les tablettes et d’un besoin d’obtenir de l’information sur-le-champ.

Dans cette optique, nous continuerons de perfectionner les produits de l’ICIS en pensant à la diffusion en ligne et électronique des données, en vue d’appuyer les personnes qui comptent sur ces données pour prendre des décisions importantes. M. Diverty a ajouté que l’ICIS s’efforcera de trouver de nouvelles sources de données, mettant tout en œuvre pour améliorer l’utilisation des dossiers de santé et médicaux électroniques pour les besoins du système de santé.

Son parcours

Tout au long de sa carrière, M. Diverty a créé, recueilli et analysé des données. S’intéressant autant à l’offre qu’à la demande en matière d’information sur la santé, il a passé un temps considérable à apprendre comment les données dont utilisées.

Tout d’abord analyste pour Statistique Canada, son intérêt pour l’origine des données l’a mené à concevoir des sondages au sein d’une petite équipe qui a lancé l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes. Il est ensuite devenu conseiller en gestion, ce qui lui a permis de rencontrer les utilisateurs de l’information et de constater comment ces derniers souhaitent la recevoir.

Il a rejoint l’ICIS en 2004 à titre de directeur responsable des données sur les services de santé autres que de courte durée. Pendant sept ans, il a supervisé la participation, en forte hausse, au Système d’information sur les services à domicile (SISD) et au Système d’information sur les soins de longue durée (SISLD), la création du Système d’information ontarien sur la santé mentale (SIOSM), l’inclusion des données du Système national d’information sur la réadaptation (SNIR) dans le Portail de l’ICIS et l’élaboration de rapports électroniques de nombreux programmes.

En 2010, M. Diverty a parcouru plus de 15 000 kilomètres pour se rendre à Canberra et au Australian Institute of Health and Welfare (AIHW), dans le cadre d’une initiative de partage des connaissances avec l’ICIS.

À titre de membre de la haute direction du AIHW, il a dirigé une gamme de programmes d’information sur la santé et le bien-être. Il a aussi pu observer un portrait différent des données sur la santé. D’après M. Diverty, le Canada possède de l’information plus riche que l’Australie en ce qui concerne les services autres que de courte durée offerts ailleurs qu’à l’hôpital, même si ces données ne sont généralement pas pancanadiennes. Les données de l’Australie ont une portée plus limitée, mais elles couvrent plus souvent l’ensemble du pays.

« L’Australie peut quantifier le type et la nature des services de santé mentale financés par le secteur public à l’échelle nationale, par exemple. C’est une chose à laquelle nous aspirons toujours au Canada », dit-il, en ajoutant que l’Australie pourrait prendre exemple sur le Canada en ce qui concerne l’uniformisation de la qualité et la mesure des résultats dans des domaines tels que les soins de longue durée, les services à domicile et la santé mentale.

Son retour

M. Diverty a ramené avec lui de nouvelles perspectives. Le AIHW excelle est passé maître dans le regroupement de données tirées de nombreuses sources en vue de brosser le tableau complet d’un sujet en particulier. Il est doté d’un programme d’analyse actif axé sur les peuples autochtones d’Australie, ainsi qu’il sait mettre l’accent sur certains aspects liés à la santé de la population pendant l’analyse des systèmes de santé et de bien-être.

« Ces activités correspondent bien à la direction que nous souhaitons emprunter, indique M. Diverty. Nous voulons améliorer encore plus la pertinence des politiques et élargir la portée du système. Nous souhaitons contribuer à l’information sur les Premières Nations. Nous voulons aussi veiller à ce que notre analyse du système de santé soit axée sur la santé de la population. »

En tant que vice-président des Programmes, M. Diverty se consacre à combler les lacunes en matière de données, ce qui contribue à la mesure précise de la performance du système de santé. Il affirme que l’ICIS a besoin de meilleures mesures des résultats et des coûts, qui permettront aux dirigeants du secteur de la santé de prendre de meilleures décisions.

L’ICIS favorisera une meilleure vue d’ensemble du système de santé grâce à des produits qui, de plus en plus, intégreront les données provenant d’une gamme de sources. Son objectif premier : améliorer le système de santé et, par le fait même, la santé des Canadiens.