Les opioïdes peuvent nuire à tout le monde, sans discrimination

La surdose d’opioïdes ne discrimine personne : difficile de trouver une solution viable

Mars 2017

Chaque jour, 13 Canadiens sont hospitalisés pour une intoxication aux opioïdes.

Selon un rapport publié récemment par l’ICIS et le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, les préjudices découlant des opioïdes affectent tous les groupes d’âge. Bien qu’il soit demeuré le plus élevé chez les personnes de 65 ans et plus au cours de la période à l’étude, le taux d’hospitalisations annuel a augmenté plus rapidement chez les 15 à 24 ans que chez les autres groupes d’âge.

Personnes hospitalisées et type d’intoxication. En 2014-2015, les personnes âgées de 65 ans et plus affichaient le taux le plus élevé d’hospitalisations liées à une intoxication aux opioïdes, soit 20 par 100 000 habitants. Parmi l’ensemble des intoxications aux opioïdes survenues chez les personnes âgées entre 2007 2008 et 2014 2015, 55 % étaient accidentelles, 14 % étaient intentionnelles et 24 % sont survenues dans le cadre d’un traitement (p. ex. effet indésirable découlant de la prise d’un médicament tel qu’il a été prescrit). Pour 7 % des cas, la raison de l’intoxication était inconnue. Les jeunes de 15 à 24 ans ont connu la plus forte augmentation du nombre d’hospitalisations liées à une intoxication aux opioïdes, soit une hausse de 62 % à 10 par 100 000 habitants entre 2007 2008 et 2014 2015. Au cours de cette période, les intoxications accidentelles et les intoxications intentionnelles chez les jeunes comptaient respectivement pour 52 % et 31 % des hospitalisations liées aux opioïdes, tandis que celles survenues dans le cadre d’un traitement représentaient 2 % des hospitalisations et celles de nature inconnue, 15 %.

Chris Cull sait trop bien à quel point les opioïdes peuvent être dévastateurs. Beaucoup de ses amis se sont retrouvés aux urgences ou ont même été hospitalisés pour une intoxication aux opioïdes, et Chris a lui-même eu une dépendance aux opioïdes dans la vingtaine.

En 2014, pour sensibiliser les gens à la dépendance aux opioïdes, Chris a traversé le Canada à vélo tout en filmant un documentaire sur la situation désastreuse concernant l’abus de médicaments d’ordonnance au pays qui, selon lui, n’affecte pas qu’un seul groupe de la population.

« La dépendance aux opioïdes touche tout le monde, les gens d’affaires, les adolescents, les aînés, les professionnels de la santé. Voilà pourquoi il est si difficile de trouver une solution viable : n’importe qui peut être touché », met en garde Chris.

Tamara Barnett, infirmière de proximité chez Island Health, est bien placée pour savoir à quel point les opioïdes peuvent sévir dans diverses strates de la population; elle pratique depuis 7 ans, dont plus de 3 ans comme infirmière de proximité à Victoria.

« Ici dans l’île, le Fentanyl nous touche particulièrement; le nombre de surdoses a monté en flèche. Le pire, c’est que depuis un moment, nous sommes incapables de prédire qui sera touché. Mon plus jeune patient a 19 ans, d’autres sont dans la cinquantaine… personne n’est à l’abri », déplore Barnett.

Prévenir les intoxications aux opioïdes

Vous pouvez prendre des mesures pour éviter qu’une surdose d’opioïdes d’ordonnance ne survienne et pour réduire les préjudices liés à cette substance :

  • Soyez prudent : rapportez tout opioïde non consommé à la pharmacie
  • Cessez de prendre des opioïdes dès que vos symptômes s’atténuent
  • Renseignez-vous sur les facteurs de risque associés aux opioïdes et parlez-en à votre médecin

Voici quelques suggestions pour prévenir une intoxication aux opioïdes illicites :

  • Apprenez à reconnaître les signes d’une surdose d’opioïdes
  • Si vous utilisez des opioïdes, ayez toujours à portée de la main une trousse de naloxone, qui peut contrer temporairement les effets d’une surdose
  • Appelez immédiatement au 9-1-1 si vous soupçonnez une surdose d’opioïdes

Pour en savoir plus

L’ICIS continue de s’intéresser à cet enjeu crucial. Informez-vous sur nos efforts conjoints de lutte contre la crise des opioïdes.

Consultez la fiche d’information sur la surdose d’opioïdes de l’Organisation mondiale de la santé ou envoyez un courriel à l’équipe du Projet sur l’abus de médicaments d’ordonnance pour vous abonner à notre Infolettre Surveillance de l’utilisation de médicaments et d’autres substances.