Établir des liens : l’ICIS explique le couplage de données à une conférence au Royaume-Uni

Printer-friendly version
Comment coupler les données pour répondre aux questions des intervenants?

Cet automne avait lieu la 2016 International Population Data Linkage Conference à Swansea, au pays de Galles. L’événement réunissait plus de 500 participants de 22 pays sur 6 continents.

L’ICIS avait délégué 3 employés, dont Rachel Hemeon, chef de section, Qualité des données à l’ICIS. Selon elle, la conférence était une bonne occasion de présenter à la communauté internationale le travail de l’ICIS sur le couplage de données.

« L’ICIS peut coupler les données pour répondre aux questions des intervenants, précise Rachel. Chaque province et territoire a ses particularités, mais grâce au couplage de données, nous pouvons aider à éclairer leurs décisions. Pour toute analyse de couplage de données, nous mettons à contribution nos équipes des affaires juridiques et du respect de la vie privée afin de toujours respecter la vie privée et la confidentialité des personnes dont nous couplons les données. Les normes de l’ICIS nous permettent d’effectuer rapidement des analyses de couplage de qualité pour répondre aux besoins des intervenants. »

Enrichir nos outils analytiques

Le couplage de données est en lien direct avec un des objectifs du plan stratégique de l’ICIS : enrichir nos outils analytiques pour appuyer la mesure des systèmes de santé.

« Les délégués ont été impressionnés par toute la quantité de données à la disposition de l’ICIS, poursuit Rachel. Nous avons la chance d’avoir accès à des numéros d’assurance-maladie chiffrés qui nous permettent d’établir des liens essentiels entre divers secteurs de la santé au Canada. Bien des pays doivent se contenter de sources de couplage moins directes et moins fiables — comme des numéros de téléphone, des adresses et des noms — pour produire de l’information sur les services d’urgence et les secteurs tels que les soins de longue durée et la santé mentale. Tout n’est pas si simple pour nous, mais ce n’est rien comparé à ce que certains collègues d’autres pays nous ont raconté. »

Un portrait plus complet du système de santé

Ses capacités de couplage de données permettent à l’ICIS de fournir un portrait plus complet du cheminement d’un individu dans le système de santé, étape clé dans la compréhension et la déclaration des résultats cliniques. Par exemple, grâce aux données couplées, nous pouvons savoir si les enfants et les jeunes hospitalisés en santé mentale ont bénéficié d’une visite de suivi auprès de leur médecin de famille, ce que les données des hôpitaux ne suffisent pas à nous révéler.

« La conférence a bien montré que nos organismes pairs tiennent en très haute estime le travail de couplage des données de l’ICIS », conclut Rachel.