L’ICIS remporte l’argent pour son excellence en formation

L’ICIS remporte l’argent pour son excellence en formation

Les évaluateurs cliniques de partout au Canada bénéficient d’un programme de formation novateur réputé.

Ce programme en ligne et en personne combine

  • des modules d’autoapprentissage papier et pré-enregistrés
  • des vidéos d’exemples de réussite
  • un atelier en personne

Ensemble, ces éléments permettent aux évaluateurs de première ligne de réaliser une évaluation RAI-MDS 2.0© pour les résidents des établissements de soins de longue durée et de soins continus complexes.

Une formation réputée

Le programme de formation a suscité l’enthousiasme au sein de la Society of Training and Development (CSTD), qui a décerné une plaque de mérite d’argent à l’équipe d’élaboration lors de la remise annuelle des Prix canadiens d’excellence en formation, le 14 novembre 2013.

« Nous sommes heureux d’être parmi les 14 lauréats de la plaque de mérite d’argent sélectionnés cette année; nous sommes encore plus heureux de la reconnaissance que ce prix nous a apportée », affirme la chef des Services à domicile et Soins de longue durée (SDSLD) de l’ICIS, Debbie Camelin, qui dirige l’équipe ayant élaboré la formation. 

De nombreux utilisateurs

Le RAI-MDS 2.0© est un outil d’évaluation que les cliniciens de première ligne de partout au Canada utilisent pour saisir des données sur l’état de santé des résidents. L’information ainsi consignée est soumise au Système d’information sur les soins de longue durée (SISLD), une des bases de données de l’ICIS. L’outil est obligatoire en Ontario, et a été adopté à grande échelle dans d’autres provinces.

Pour les cliniciens de première ligne, l’outil RAI-MDS 2.0© permet entre autres de fournir sur-le-champ des renseignements favorisant la prise de décisions. Il permet donc aux évaluateurs — infirmières, physiothérapeutes, ergothérapeutes et autres cliniciens spécialisés — d’utiliser les résultats générés électroniquement pour établir des objectifs et des interventions, les surveiller et les évaluer.  

Les organismes qui soumettent des données à l’ICIS ont également accès à des données agrégées qui aident les décideurs à établir des comparaisons à l’échelle des provinces et territoires.

Concrètement

Il a fallu deux ans et plusieurs consultations auprès des cliniciens de première ligne pour élaborer le programme de formation, soit une analyse préliminaire, des sondages en ligne et des groupes de réflexion.

Au cours de la phase d’élaboration, l’équipe a sollicité des cliniciens pour inclure des scénarios concrets dans la formation. Elle voulait savoir

  • quels défis présentait l’évaluation
  • qu’est-ce que les cliniciens trouvaient difficile à codifier
  • si les cliniciens utilisaient les ressources et le soutien disponibles; sinon, pourquoi?

L’équipe a utilisé les réponses à ces questions pour fixer des objectifs et développer le contenu. Elle a ensuite fourni des séances pilotes et sollicité de la rétroaction.

Transformer la formation à l’ICIS : une nouvelle approche

« Pour gagner le prix de la CSTD, il fallait entre autres démontrer les répercussions du programme de formation », précise Patricia Furdek, chef d’équipe, Formation et Conférences. Mme Furdek a participé à l’élaboration du programme et du cours de formation et a accordé aux juges l’accès à l’outil au moyen du Centre de formation en ligne de l’ICIS. En préparant la formation, l’équipe d’élaboration visait à réduire un certain nombre de désagréments pour les apprenants, notamment

  • le temps de déplacement 
  • le temps d’absence du travail
  • le remplacement des personnes en formation

Étant donné l’expérience de l’ICIS quant à la formation à distance, l’équipe a établi l’objectif d’attirer plus de personnes grâce aux conférences Web, et de favoriser l’apprentissage et la collaboration parmi les provinces et territoires.

« Nous avons réellement mis en place une nouvelle approche pour cette formation », affirme Mme Camelin, ajoutant que ce cours porte sur l’action, ce à quoi elle tient beaucoup. 

« Nous voulions réduire au minimum les coûts d’une formation en personne, sans pour autant perdre le contact avec nos apprenants, objectif que nous avons atteint en faisant largement appel à des vidéos et des conférences Web ».  

Au cours des dernières années, l’équipe a changé son approche. Elle ne met plus l’accent sur les notes et les diapositives — celles-ci sont passées de plus d’une centaine à une vingtaine —, mais plutôt sur les cahiers d’exercices avec activités.

Des résultats révélateurs

L’ICIS a constaté une baisse de 60 % de ses coûts annuels de formation sur les SDSLD et une hausse de 40 % des participants. Des statistiques qui en disent long. « Nous ne pouvons pas mesurer les conséquences directes sur les clients, poursuit Mme Camelin, mais nous croyons qu’ils ont eux aussi économisé ».

Avant d’en arriver à cette solution, l’équipe dispensait de 30 à 60 ateliers en personne par année. Maintenant, elle en dispense environ 13 en moyenne, dont beaucoup par conférence Web.

Les juges ont accordé des notes élevées à la solution de formation, qu’ils ont reconnue comme ayant établi un point de repère dans le domaine de l’évaluation de la performance et de la conception de la formation. Les forces de ce programme, selon les juges, résident dans son utilisation de diverses activités d’apprentissage (études de cas, scénarios, exercices fondés sur des problèmes et simulations).

L’équipe d’élaboration compte parmi ses membres Lynn McNeely, spécialiste clinique de l’équipe des SDSLD. « Je viens du secteur clinique. J’ai constaté l’énorme avantage de comprendre et d’utiliser l’information dans les différents secteurs des soins de santé, affirme-t-elle.  

« J’espère que le remaniement de nos produits de formation nous permettra de fournir ce type d’expérience à nos clients et intervenants ». 

À l’horizon

L’équipe accordera une attention particulière aux recommandations des juges quant à l’amélioration de la formation, surtout la partie autoapprentissage, qui donne le plus de fil à retordre aux apprenants. « Les gens aiment les exercices pratiques en groupe, fait remarquer Mme Camelin. La lecture individuelle? Pas sûre ». L’équipe a également publié quatre composantes du programme visant les évaluateurs avancés.

Mais pour l’instant, nous ne manquons pas de clients qui attendent de suivre le cours.

© interRAI Corporation, Washington (D.C.), 1995, 1997, 1999. Modifié avec permission pour utilisation au Canada en vertu d’une licence accordée à l’Institut canadien d’information sur la santé.