Les réactions indésirables aux médicaments : quelles solutions?

Les réactions indésirables aux médicaments : quelles solutions?

Selon un nouveau rapport de l’ICIS, en 2010-2011, environ 27 000 Canadiens âgés de plus de 65 ans ont été hospitalisés en raison de réactions indésirables à leurs médicaments. En d’autres mots, 1 personne âgée sur 200, une proportion de loin supérieure à la moyenne nationale d'environ 1 personne sur 1 000.

« Ce problème est courant », affirme le Dr David Hogan de l’Université de Calgary.

Il ne s’agit pas de propos alarmistes, mais bien d’une réalité dont il faut tenir compte.

« Les Canadiens sont souvent hospitalisés pour des problèmes liés à leurs médicaments, explique le Dr Hogan. De nombreux médicaments bénéfiques ont une marge thérapeutique étroite. Comme la prise de médicaments n’est pas sans risque, la prudence est de mise. »

Selon le Dr Hogan, titulaire de la chaire de recherche en gériatrie à l'Université de Calgary, il nous faut trouver un équilibre entre la prise de conscience de ces risques et la mise en place de mesures correctives disproportionnées.  Après tout, ces médicaments sont nécessaires à la guérison.

La population vieillissante est au cœur du problème. En effet, les personnes âgées sont plus susceptibles de prendre un cocktail de médicaments prescrits pour gérer différentes affections. La prescription de médicaments pour ce groupe s'avère dès lors un exercice très complexe. Pour le Dr Hogan, une personne âgée est simplement plus vulnérable et moins résistante au stress d’origine médicamenteuse qu’auparavant. Si on y ajoute le déclin des fonctions rénales et une capacité précaire à métaboliser les médicaments, alors une personne peut développer une réaction indésirable à prescription tout à fait indiquée.

Les grands coupables

Les anticoagulants, parmi lesquels la très populaire warfarine, se classent en tête des médicaments les plus souvent liés aux hospitalisations en raison de réactions indésirables chez les personnes âgées, soit 12,6 % des hospitalisations. Ils sont suivis de près par les agents chimiothérapeutiques (12,1 %) et les opioïdes (7,4 %).

« Les anticoagulants ont un effet bénéfique, mais une marge thérapeutique étroite, déclare le Dr Hogan. Leurs effets sont souvent altérés par d'autres médicaments ou un changement dans le régime alimentaire. Ils sont capricieux et nécessitent une surveillance étroite. Ces situations rendent souvent compliquée la prescription de médicaments aux personnes âgées. »

La sécurité avant tout

Le Dr Hogan croit que la sécurité des médicaments nécessite un partenariat entre les patients, les prescripteurs et les pharmaciens. Il est difficile pour un patient de demeurer vigilant, car la distinction entre une réaction indésirable et un problème de santé connu est souvent subtile.

« Les personnes âgées doivent être bien informées sur les effets indésirables les plus courants et les plus graves d’un médicament prescrit. Elles doivent recevoir des instructions claires sur les procédures à suivre en cas de problème. »

Par ailleurs, selon le Dr Hogan, l’information offerte doit s’étendre aux médicaments en vente libre. Les suppléments ainsi que les remèdes et médicaments à base de plantes médicinales peuvent entraver le cheminement d’un médicament prescrit dans le corps. Ils peuvent faire obstacle à son stockage, sa distribution et sa métabolisation. « L’ajout de tout médicament à un régime posologique vient compliquer les choses. »

Le Dr Hogan explique que les pharmaciens et les médecins ne doivent pas perdre de vue cette problématique lorsqu'ils donnent des conseils à leurs patients. Quant aux patients, sa règle est simple et claire : « En cas de doute, posez des questions. » De plus, il recommande la lecture d’une fiche d’information (en anglais uniquement) sur les réactions indésirables, dont il est le coauteur.

Le Dr Hogan est d’avis que le rapport de l’ICIS « jette la lumière sur l’ampleur du problème au Canada ».

« Avec un peu de chance, il nous permettra d’améliorer les habitudes de prescription et de consommation des médicaments. »