Les données de l’ICIS : point de départ de la réduction des taux de mortalité

Printer-friendly version
Les données de l’ICIS : point de départ de la réduction des taux de mortalité

Il y a quelques années, au Centre de santé régional Southlake, les premiers résultats du ratio normalisé de mortalité hospitalière (RNMH) de l’ICIS ont poussé le personnel à se pencher de plus près sur le problème de la septicémie. Le personnel médical de l’établissement de Newmarket en Ontario, même si ses taux de mortalité liée à la sepsie étaient inférieurs à la moyenne nationale, a voulu savoir si les taux de décès liés à d’autres diagnostics, ceux-là supérieurs à la moyenne, pouvaient aussi être attribués à la sepsie.

Selon Barbara Kendrick, directrice de la qualité et de la planification au Centre de santé régional Southlake, un examen de tous les cas de septicémie a confirmé l’existence probable d’un retard dans la détection de la sepsie, car les protocoles de dépistage et de traitement en place à l’échelle de l’hôpital n’étaient pas uniformes. Un groupe de travail a donc été formé afin d’adopter les meilleures pratiques connues et d’ébaucher des directives normalisées de détection et de traitement précoces dans les services et en salle d’urgence.

« La solution était de réduire le délai entre la détection et le traitement », déclare Mme Kendrick.

De plus, l’hôpital a fait appel à son équipe d’intervention rapide, un prolongement de son unité de soins intensifs formée d’une infirmière en soins intensifs et d’un inhalothérapeute. Les infirmières ont été formées pour reconnaître rapidement la sepsie et ont reçu comme instruction d’appeler l’équipe si l’état d’un patient était jugé grave. Depuis, les cas qui se manifestent dans le service sont détectés plus vite et le traitement est amorcé plus tôt, entraînant la réduction du nombre d’admissions aux soins intensifs.

Mme Kendrick affirme qu’il s’agit d’une initiative clé pour la sécurité des patients à Southlake, où la philosophie en matière de sepsie consiste maintenant à amorcer le traitement le plus tôt possible.