Le Canada freine la croissance de ses dépenses de santé, qui atteignent 211 milliards de dollars

Le Canada freine la croissance de ses dépenses de santé, qui atteignent 211 milliards de dollars

L’ICIS a publié récemment son tout dernier rapport sur les dépenses de santé, qui montre que les dépenses continuent d’augmenter, bien que ce soit à un rythme moins soutenu.

Le rapport Tendances des dépenses nationales de santé, 1975 à 2013 de l’ICIS est la source d’information la plus complète sur les dépenses de santé au Canada. Il répond à plusieurs questions clés :

  • À quel montant s’élèvent les dépenses de santé?
  • Quelles sont les tendances?
  • D’où provient l’argent?
  • À quoi et à qui sert l’argent?
  • Quelle est la position du Canada à l’échelle internationale?

Que nous apprend le rapport de cette année? En voici quelques faits saillants :

  • Les dépenses continuent de croître, mais cette croissance a ralenti.
  • Les parts du total des dépenses de santé financées par les secteurs public et privé n’ont pas changé au cours de la dernière décennie.
  • Les dépenses varient grandement selon la province ou le territoire et l’âge.
  • Les hôpitaux, les médicaments et les honoraires des médecins continuent de représenter les trois plus grandes catégories des dépenses de santé.

« Ce rapport est important, parce qu’il présente aux décideurs un portrait général des dépenses de santé au Canada, explique Chris Kuchciak, gestionnaire, Dépenses de santé à l’ICIS. Il examine les tendances en matière de dépenses, les variations entre les provinces, la provenance des fonds et la position du Canada par rapport à d’autres pays. »

Et quelles réponses le rapport de cette année fournit-il? En voici un aperçu :

À quel montant s’élèvent les dépenses de santé? Les dépenses de santé devraient atteindre 211 milliards de dollars en 2013, soit environ 6 000 $ par Canadien. Ce montant représente environ 11,2 % du produit intérieur brut (PIB), une proportion en baisse depuis quelques années. Le taux de croissance des dépenses est lui aussi en baisse : selon les données du rapport, il se situe à environ 2,6 %, soit sous le taux d’inflation et de croissance démographique.

Quelles sont les tendances? Après un rajustement en fonction de l’inflation et de la croissance démographique, les dépenses en santé ont en réalité enregistré une diminution annuelle de 0,2 % au cours des dernières années. Après près de 15 ans d’augmentation, cette tendance à la baisse illustre la faible croissance économique du Canada et l’importance que les gouvernements accordent à l’équilibre budgétaire.

D’où provient l’argent? La répartition des dépenses de santé entre les secteurs public et privé est demeurée sensiblement la même depuis la fin des années 1990. À l’heure actuelle, 65 % des fonds proviennent des gouvernements provinciaux et territoriaux, 5 % proviennent du gouvernement fédéral, des administrations municipales et des caisses de sécurité sociale, et 30 % proviennent de sources privées.

À quoi et à qui sert l’argent? Environ 60 % des sommes consacrées à la santé servent à payer les dépenses hospitalières, les médicaments et les médecins. Les dépenses hospitalières représentent 30 % des dépenses de santé, et les médicaments, 16 %. Les dépenses consacrées aux médecins, qui sont passées de 13 % au début des années 2000 à 15 %, figurent parmi les catégories ayant connu la plus forte croissance ces dernières années dans le secteur de la santé.

Quelle est la position du Canada à l’échelle internationale? Le Canada figure parmi les pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dont les dépenses de santé sont les plus élevées. Il est en effet l’un des cinq pays affichant les proportions des dépenses de santé en pourcentage du PIB les plus élevées, et ses dépenses de santé par habitant se situent bien au-dessus de la moyenne de l’OCDE.

Le rapport examine également les facteurs qui influent sur les dépenses de santé :

  • La rémunération des dispensateurs de soins de santé compte parmi les principaux facteurs qui influent sur les dépenses de santé. Les dépenses consacrées aux médecins figurent parmi les catégories de dépenses de santé ayant connu la plus forte croissance dans les dernières années. La part des dépenses consacrées aux hôpitaux s’élève à 30 %. De cette proportion, 60 % sont consacrées à la rémunération. Par ailleurs, la rémunération de la main-d’œuvre en milieu hospitalier a augmenté plus rapidement que dans les secteurs autres que la santé.
  • Les Canadiens ont davantage recours aux services de santé, y compris les interventions médicales et les médicaments, ce qui a pour effet d’accroître l’ensemble des coûts des soins de santé. Les nouveautés, plus coûteuses, en matière de médicaments, de tests diagnostiques et d’interventions chirurgicales entraînent également une hausse des dépenses.
  • Les dépenses de santé par habitant augmentent avec l’âge. Cette hausse est particulièrement marquée chez les personnes de 80 ans et plus. Les dépenses associées à ce groupe d’âge sont trois fois supérieures à celles des personnes en début de vieillesse.

Vous pouvez consulter le rapport complet, ainsi que d’autres renseignements sur les dépenses de santé au Canada, au www.icis.ca/bddns.