Lignes directrices pour la désignation des NSA

Les hôpitaux utilisent le terme « niveau de soins alternatif » (NSA) pour désigner le statut des patients qui occupent un lit, mais qui ne nécessitent pas le niveau de services dispensés dans l’unité de soins où ils se trouvent. Les décideurs des milieux clinique et médical peuvent se servir de l’information suivante pour établir si un patient hospitalisé en soins de courte durée doit recevoir un statut NSA. Elle vise à soulever des questions que doivent se poser les cliniciens pour attribuer le statut NSA.

Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Instabilité ou détérioration
  • Risque élevé de détérioration soudaine
  • Le patient subit des examens et les diagnostics sont en cours d’évaluation
Niveau de soins alternatif
  • L’état du patient est stable ou a atteint un plateau
  • Faible risque de détérioration soudaine
  • L’équipe de soins n’est plus à la recherche de diagnostics supplémentaires
Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Troubles comportementaux ou neurologiques aigus progressifs exigeant des soins de courte durée
  • Risque réel ou potentiel que la personne soit une menace pour elle-même ou pour autrui
  • Besoin de protection pour empêcher le patient de s’infliger des blessures ou d’en infliger à autrui
  • Doit être placé sous surveillance continue (1:1)
Niveau de soins alternatif
  • Patient avec une déficience cognitive, y compris la démence, dont le plan de traitement est stable et qui ne requiert pas de soins de courte durée
  • Troubles comportementaux ou neurologiques pouvant être gérés au moyen d’interventions dans la collectivité indiquées dans le plan de soins
Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Niveau d’activité nettement inférieur à l’indice de référence, ou nouvel indice de référence; requiert de l’assistance
  • Patient qui aura probablement besoin de nombreuses thérapies professionnelles pour atteindre les objectifs
  • État de perception altérée ou symptômes physiques qui font obstacle aux services de réadaptation
  • Si le principal plan de traitement est la réadaptation, le patient peut tolérer 2 services thérapeutiques professionnels (p. ex. soins infirmiers, ergothérapie, physiothérapie)
Niveau de soins alternatif
  • Retour à l’indépendance de référence ou établissement d’un nouvel indice de référence
  • Peut recevoir de l’assistance pour ses activités dans un autre milieu de soins
  • Soutien au patient pour son retour à domicile ou transfert vers un autre niveau de soins (p. ex. en attente d’une place dans une unité de réadaptation spécialisée)
Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Au moins 2 services thérapeutiques professionnels sont requis sur une base quotidienne (p. ex. combinaison de soins infirmiers, d’ergothérapie, de physiothérapie)
  • Suivi médical étroit au moins 3 fois par jour (p. ex. signes vitaux)
  • Plan de traitement en cours de changement
  • L’état clinique ou les besoins du patient requièrent au moins une visite par jour du médecin
Niveau de soins alternatif
  • Les services thérapeutiques professionnels et la surveillance nécessaires peuvent être dispensés dans un autre milieu de soins (p. ex. unité ou établissement de soins de réadaptation spécialisés)
  • Plan de traitement stable
  • Requiert moins d’une visite par jour du médecin
Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Requiert plusieurs évaluations ou posologies
  • Requiert une voie d’administration particulière devant être réalisée à l’hôpital (p. ex. intraveineuse, épidurale, intrathécale)
Niveau de soins alternatif
  • Les évaluations ou les ajustements posologiques peuvent avoir lieu dans un autre milieu de soins
  • Administration pouvant être réalisée en consultation externe (p. ex. prise de médicament par voie intraveineuse) quelle que soit la disponibilité des services dans la collectivité
Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Le patient doit avoir accès à des diagnostics ou interventions et aux résultats, ainsi qu’à des soins avant ou après les tests
Niveau de soins alternatif
  • Les services et les soins avant et après tests peuvent être dispensés hors du milieu hospitalier
  • Ne requiert pas de résultats immédiats
Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Patient instable d’un point de vue médical et ayant besoin de services diagnostiques et de traitements, qui ne sont pas offerts hors du milieu hospitalier, pour des affections potentiellement réversibles. L’objectif des soins est de prolonger la vie.
  • Patient ayant besoin de soins visant à contrôler les symptômes complexes et de soutien dans l’imminence du décès dans un milieu de soins de courte durée (p. ex. patient dans une unité médicale auquel on offre des soins palliatifs sans prévoir un transfert vers un autre niveau de services).
  • Le but premier des soins palliatifs est de procurer du confort. Ces patients ont des symptômes complexes et instables qui requièrent les services de l’équipe interdisciplinaire ainsi que des soins palliatifs spécialisés.
Niveau de soins alternatif
  • Patient stable sur le plan médical avec évolution d’une affection non réversible; le plan de traitement stable peut être dispensé hors du milieu des soins de courte durée
  • Les soins requis peuvent être dispensés dans un autre milieu de soins (p. ex. soins continus complexes ou pour malades chroniques, services à domicile, établissements de soins palliatifs)
  • Soins de confort pouvant être offerts au sein de la collectivité
  • Les soins axés sur les patients peuvent être prévus de façon à rendre possible le décès à domicile
Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Patient qui a des symptômes psychiatriques soudains et aigus; peut inclure les patients suicidaires ou qui présentent des hallucinations, ou des signes extrêmes d’anxiété, de paranoïa ou de dépression
  • Troubles comportementaux ou neurologiques progressifs aigus exigeant des soins cliniques ou psychiatriques de courte durée
  • Congé temporaire pour déterminer si le patient est prêt pour la sortie, du point de vue clinique
Niveau de soins alternatif
  • Les symptômes peuvent être pris en charge au moyen d’une thérapie individuelle ou de groupe ou par des services de prévention des rechutes
  • Patient stable sur le plan clinique ou ayant atteint un plateau et apte à participer à un plan de rétablissement dans la collectivité, notamment dans un établissement désigné de soins autres que de courte durée spécialisé dans les soins en santé mentale
  • Congé d’une nuit ou congé de plus de 24 h pour une période d’essai dans le cadre d’un plan de traitement qui permet les soins dans un autre milieu
Soins de courte durée aux patients hospitalisés Si un des critères suivants s’applique :
  • Patient ayant recours à un ventilateur, avec nouvelle trachéotomie (avec manchon), nécessitant au moins 3 évaluations par jour
Niveau de soins alternatif
  • Patient ayant recours à un ventilateur, soins pour maladies respiratoires chroniques
 
Niveau de soins alternatif
  • Bébé ou adulte en bonne santé (s’il est inscrit)