Les hôpitaux utilisent le terme « niveau de soins alternatif » (NSA) pour désigner le statut des patients qui occupent un lit, mais qui ne nécessitent pas le niveau de services dispensés dans l’unité de soins où ils se trouvent. Les décideurs des milieux clinique et médical peuvent se servir de l’information suivante pour établir si un patient hospitalisé en soins de courte durée doit recevoir un statut NSA. Elle vise à soulever des questions que doivent se poser les cliniciens pour attribuer le statut NSA.

Ressources