Le 30 mai 2019  — 

Les Canadiens disposent maintenant de nouvelles données sur les services à domicile et les soins communautaires ainsi que les services en santé mentale et en toxicomanie offerts dans leur province ou territoire. Aujourd’hui, l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) a publié les résultats de 3 nouveaux indicateurs qui rendent compte du degré d’efficacité des systèmes de santé en ce qui concerne le nombre de Canadiens

  • qui sont hospitalisés en raison de méfaits causés par l’utilisation de substances;
  • qui visitent fréquemment l’urgence pour des problèmes de santé mentale ou de dépendance;
  • qui voient leur séjour à l’hôpital prolongé jusqu’à ce que les services et le soutien à domicile et les soins communautaires soient disponibles.

Ces indicateurs sont les 3 premiers d’une série de 12 indicateurs, choisis par les ministères de la Santé fédéral, provinciaux et territoriaux en consultation avec les Canadiens, visant à mesurer l’accès aux services à domicile et aux soins communautaires ainsi que les services en santé mentale et en toxicomanie.

« L’élaboration de ces nouveaux indicateurs résulte d’une importante collaboration entre les ministères, les spécialistes des systèmes, l’ICIS et les personnes qui ont fait l’expérience de tels services. Bien qu’un certain délai soit nécessaire avant que les efforts d’amélioration soient pris en compte dans les indicateurs, les décideurs du système de santé ont maintenant plus d’outils à leur disposition pour amorcer des discussions sur les façons de cibler les services et de mesurer les améliorations, ainsi que pour prendre de meilleures décisions fondées sur des données probantes quant à la façon de dispenser des soins aux Canadiens. L’ICIS est fier de participer à ces efforts visant à accroître notre connaissance des secteurs de la santé mentale, de la toxicomanie et des services à domicile, des services très importants pour tous. » — David O’Toole, président-directeur général, Institut canadien d’information sur la santé
« Le gouvernement du Canada a signé avec l’ensemble des provinces et des territoires des ententes bilatérales qui indiquent avec précision comment seront dépensés les investissements du gouvernement fédéral visant à améliorer l’accès aux services à domicile et aux soins communautaires ainsi qu’aux services en santé mentale et en toxicomanie. Je crois qu’il est important que les Canadiens voient les résultats des investissements dans ces domaines prioritaires. Les indicateurs publiés aujourd’hui constituent un premier ensemble de mesures précieuses qui permettront de suivre les améliorations en matière d’accès à des services de santé nécessaires pour tous les Canadiens. » — Ginette Petitpas Taylor, ministre de la Santé
« Tous les gouvernements et les dispensateurs de soins de santé savent qu’il faut améliorer l’accès aux services à domicile, aux soins communautaires et aux services en santé mentale. Les indicateurs hospitaliers publiés aujourd’hui sont le point de départ d’une discussion à propos de l’accès, fondée sur les données disponibles sur ces secteurs. L’ICIS s’engage à travailler avec les partenaires pour recueillir d’autres données dans les secteurs communautaires et en rendre compte. » — Kathleen Morris, vice-présidente, Recherche et Analyse, Institut canadien d’information sur la santé

Cette première année de résultats constitue un point de référence qui nous permettra de suivre les améliorations au fil du temps. L’incidence des nouveaux investissements sur les résultats des indicateurs ne sera pas immédiate.

Les résultats des indicateurs à l’échelle des provinces et territoires peuvent être consultés dans l’outil Web Votre système de santé : En bref. Un rapport complémentaire a par ailleurs été rédigé afin de mettre les résultats en contexte et d’en faciliter l’interprétation.

Points saillants des indicateurs

Séjours à l’hôpital en raison de méfaits causés par l’utilisation de substances

Cet indicateur mesure le nombre de séjours à l’hôpital par année qui sont directement causés par l’utilisation de substances, y compris l’alcool, le cannabis, la cocaïne et d’autres drogues.

Les résultats de 2017-2018, première année de données, révèlent ce qui suit :

  • Plus de 400 Canadiens ont été hospitalisés chaque jour en raison de méfaits causés par l’alcool ou les drogues; c’est plus que le nombre combiné d’hospitalisations liées à une crise cardiaque ou à un AVC.
  • 2 hospitalisations sur 3 concernaient des hommes.
  • Environ 40 % des Canadiens hospitalisés en raison de l’utilisation de substances présentaient aussi un problème de santé mentale (p. ex. anxiété, dépression ou schizophrénie).
  • Dans l’ensemble des provinces et des territoires, l’alcool constituait la cause première des hospitalisations attribuables à l’utilisation de substances; en proportion, les méfaits de l’alcool représentaient plus de la moitié de toutes ces hospitalisations. Outre l’alcool, le cannabis et les opioïdes figuraient parmi les principales causes d’hospitalisation liée à l’utilisation de substances chez les adultes. Chez les enfants et les jeunes, les séjours à l’hôpital étaient plus souvent attribuables au cannabis qu’à l’alcool ou à d’autres substances.

Cet indicateur en milieu hospitalier représente une partie seulement des services dont ont besoin les personnes aux prises avec des problèmes d’utilisation de substances et de toxicomanie. Ce sont là des enjeux complexes, et l’indicateur reflète les résultats à long terme des efforts en santé publique ainsi que des services communautaires et sociaux. Il rend également compte des besoins des différents groupes de population, selon des facteurs comme le revenu, la scolarité, les réseaux sociaux, le logement et les traumatismes personnels ou intergénérationnels.

Visites fréquentes à l’urgence pour des problèmes de santé mentale ou de dépendance

Cet indicateur mesure le nombre de Canadiens qui se sont rendus à l’urgence au moins 4 fois en 1 an. Les résultats de cet indicateur dépendent de nombreux facteurs, notamment les besoins et les caractéristiques de la population ainsi que l’accès à des services communautaires en santé mentale et d’autres programmes sociaux.

Dans les provinces et territoires où des données sur les services d’urgence étaient disponibles, l’analyse révèle ce qui suit :

  • Un Canadien sur 10 qui a visité l’urgence pour des problèmes de santé mentale ou de dépendance l’a fait au moins 4 fois durant l’année.
  • La moitié des visites fréquentes au service d’urgence concernaient des patients qui ont été traités à la fois pour un problème de santé mentale et pour une dépendance.
  • La moitié des utilisateurs fréquents des services d’urgence cherchant à obtenir de l’aide en matière de santé mentale ou de toxicomanie avaient moins de 35 ans.

En raison de la couverture partielle des données dans certaines provinces ou certains territoires, il n’est pas encore possible de comparer les données pour cet indicateur.

Séjour à l’hôpital prolongé jusqu’à ce que les services ou le soutien à domicile soient disponibles

Les services à domicile sont essentiels pour de nombreux Canadiens qui ont besoin d’assistance sans toutefois nécessiter de soins hospitaliers. Cet indicateur mesure le nombre de jours que les patients restent à l’hôpital jusqu’à ce que les services ou le soutien à domicile soient disponibles.

Selon les données,

  • Plus de 90 % des patients hospitalisés ont eu accès à des services à domicile dès leur sortie. Toutefois, un patient sur 12 a vu son séjour prolongé parce qu’aucun service ou soutien n’était disponible.
    • C’est l’équivalent de 3 grands hôpitaux remplis chaque jour de patients qui n’ont pas besoin de soins hospitaliers.
  • Le séjour prolongé durait habituellement 7 jours ou moins, mais un patient sur 10 a dû rester 39 jours ou plus à l’hôpital.
  • Les patients dont le séjour à l’hôpital s’est prolongé étaient en général des femmes âgées.

Nouveaux résultats pour les indicateurs de la performance du système de santé

L’ICIS, en plus de publier les résultats des 3 nouveaux indicateurs de l’accès aux services en santé mentale et en toxicomanie et aux services à domicile, a mis à jour les résultats de 31 indicateurs de la performance du système de santé et de mesures contextuelles dans l’outil Web Votre système de santé et la publication en ligne Indicateurs de santé (Outil interactif des indicateurs de santé de l’ICIS).

À propos des priorités partagées en santé

Partout au Canada, les gouvernements ont pris un engagement de 10 ans en vertu duquel le gouvernement fédéral investira dans les 2 domaines prioritaires que sont les services à domicile et les soins communautaires, ainsi que les services en santé mentale et en toxicomanie.

En 2017, le gouvernement fédéral s’est engagé à investir 11 milliards de dollars sur 10 ans en vue d’améliorer l’accès dans ces 2 domaines. Les ministres de la Santé fédéral, provinciaux et territoriaux ont signé l’énoncé de principes communs sur les priorités partagées en santé — dans lequel sont définis les secteurs d’action prioritaires — qui a guidé l’élaboration des ententes bilatérales entre le gouvernement fédéral et les provinces et territoires.

Pour appuyer ce programme de travail, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont demandé à l’ICIS de choisir et d’élaborer un ensemble d’indicateurs pancanadiens destinés à mesurer l’accès aux 2 secteurs prioritaires.

En juin 2018, les ministres de la Santé du Canada ont appuyé l’élaboration de 12 indicateurs que l’ICIS et les représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux avaient recommandés*. Les indicateurs recommandés ont été choisis au terme de consultations auprès d’intervenants du secteur de la santé, d’experts en mesure et de la population, et de recherches dans les ouvrages publiés sur le sujet.

L’approbation de ces indicateurs a marqué une étape importante vers l’amélioration de l’accès aux soins de santé et aux services de soutien dans 2 secteurs qui sont manifestement importants aux yeux des Canadiens. Au cours des 10 prochaines années, l’ICIS collaborera avec les gouvernements du pays afin de publier chaque année un rapport sur ces indicateurs.

Remarque

*Le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec ont convenu d’une entente asymétrique distincte de l’énoncé de principes.

À propos de l’ICIS

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit à tous les Canadiens de l’information essentielle sur la santé.

En collaboration avec des partenaires et des intervenants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de partout au Canada, l’ICIS recueille, regroupe et diffuse de l’information qui éclaire les politiques, la gestion, les soins et la recherche, entraînant des résultats pour la santé qui sont meilleurs et plus équitables pour tous les Canadiens.

L’information sur la santé est aujourd’hui l’un des plus précieux biens publics de notre société. Au cours de ses 25 ans d’existence, l’ICIS est devenu un chef de file en matière de données, de protection, de sécurité, d’accessibilité et d’innovation afin de contribuer à l’amélioration des systèmes de santé au Canada.

L’ICIS : De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé.

Liens connexes

Défis communs liés aux priorités partagées : mesure de l’accès aux services à domicile et aux soins communautaires ainsi qu’aux services de santé mentale et de toxicomanie au Canada

Un énoncé de principes communs sur les priorités partagées en santé

Priorités partagées en santé 

Fiche d’information médias : Séjours à l’hôpital en raison de méfaits causés par l’utilisation de substances

Fiche d’information médias : Visites fréquentes à l’urgence pour des problèmes de santé mentale ou de dépendance

Fiche d’information médias : Séjour à l’hôpital prolongé jusqu’à ce que les services ou le soutien à domicile soient disponibles

Votre système de santé : En bref

Votre système de santé : En détail

Votre système de santé : liste complète des indicateurs

Relations avec les médias

media@icis.ca