Le 13 juin 2019  — 

La crise des opioïdes au Canada n’est pas encore résorbée, mais les pratiques de prescription sont en train de changer au pays. Moins de personnes entament un traitement par opioïde ou en suivent un à long terme. Et en 2017, près d’une personne sur 8 a reçu une ordonnance d’opioïde.

De nouvelles données de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) démontrent que la proportion de personnes qui ont commencé un traitement par opioïde a diminué, passant de 9 % en 2013 à 4 % en 2017. Cette diminution a été constatée dans tous les groupes d’âge, mais c’est chez les 65 ans et plus qu’elle est la plus marquée.

En 2017, 69 % des gens qui ont commencé à prendre des opioïdes ont reçu une ordonnance pour moins d’une semaine, comparativement à 63 % en 2013.

Baisse de l’utilisation prolongée d’opioïdes

Le rapport de l’ICIS révèle en outre que la proportion de personnes à qui l’on a prescrit un traitement par opioïde de longue durée parmi celles qui ont reçu une ordonnance d’opioïde est passé de 20 à 19 %. Un traitement est dit de longue durée lorsqu’un opioïde est prescrit pendant 90 jours sur une période de 100 jours. Bien des gens suivant ce type de traitement ont pris de plus faibles doses ou ont carrément cessé le traitement.

Effet des lignes directrices en matière de prescription

Le taux global de Canadiens ayant reçu une ordonnance d’opioïde a baissé légèrement, soit de 14 % en 2013 à 13 % en 2017. Plusieurs initiatives visant à réduire les préjudices liés aux opioïdes ont été mises en œuvre, notamment des lignes directrices canadiennes en matière de prescription d’opioïdes, des programmes provinciaux de surveillance des ordonnances et des changements apportés à la couverture des médicaments d’ordonnance.

Ces initiatives, combinées à une prise de conscience des méfaits causés par les opioïdes, influent probablement sur les tendances en matière de prescription. Il est toutefois difficile de faire un lien entre une initiative en particulier et les données, puisque bon nombre d’initiatives au pays ont été mises en œuvre à divers moments.

Citations

« Un changement se dessine au chapitre de la prescription d’opioïdes, ce qui semble indiquer que les initiatives de réduction des préjudices portent fruit. Quand ils sont prescrits et utilisés de façon appropriée, les opioïdes sont efficaces dans la gestion de la douleur et essentiels pour les patients qui ont besoin d’un tel traitement. Mais la prescription sécuritaire des opioïdes n’est qu’une partie de la solution, car les opioïdes de source illicite restent au cœur du problème. »— Michael Gaucher, directeur, Services d’information sur les produits pharmaceutiques et la main-d’œuvre de la santé, ICIS
« Le rapport de l’ICIS met en évidence les lacunes en matière d’information et la nécessité de continuer à élargir la portée des programmes de surveillance des ordonnances d’opioïde au pays, et aussi la connexité entre ceux-ci. La réduction de la durée des ordonnances et de la quantité totale d’opioïdes prescrits est probablement le résultat des premières lignes directrices canadiennes sur la prescription d’opioïdes, adoptées en 2010, ainsi que d’autres efforts de transfert des connaissances. Il reste toutefois difficile de voir à ce que les patients qui bénéficieraient d’un traitement par opioïde y aient accès. Puisqu’il n’existe pas de codification des diagnostics permettant d’identifier les patients souffrant de douleur chronique, on peut difficilement établir si les prescriptions sont appropriées. »— Dr Norm Buckley, professeur, département d’anesthésie; directeur scientifique, Michael G. DeGroote Institute for Pain Research and Care; et directeur, Michael G. DeGroote National Pain Centre; Université McMaster

Remarque technique

Les données recueillies permettent d’analyser les tendances en matière de prescription d’opioïdes en Ontario, au Manitoba, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique, qui représentent environ 60 % de la population canadienne. Ces 4 provinces sont les seules dont l’ICIS a eu accès aux données sur toutes les ordonnances d’opioïde exécutées dans les pharmacies communautaires.

À propos de l’ICIS

L’ICIS est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit à tous les Canadiens de l’information essentielle sur la santé.

En collaboration avec des partenaires et des intervenants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de partout au Canada, l’ICIS recueille, regroupe et diffuse de l’information qui éclaire les politiques, la gestion, les soins et la recherche, entraînant des résultats pour la santé qui sont meilleurs et plus équitables pour tous les Canadiens.

L’information sur la santé est aujourd’hui l’un des plus précieux biens publics de notre société. Au cours de ses 25 ans d’existence, l’ICIS est devenu un chef de file en matière de données, de protection, de sécurité, d’accessibilité et d’innovation afin de contribuer à l’amélioration des systèmes de santé au Canada.

De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé.

Relations avec les médias

media@icis.ca

Julie Bortolotti
613-694-6654