Le 16 février 2017 — Selon une nouvelle enquête internationale, les Canadiens continuent de signaler des temps d’attente plus longs que les adultes de pays semblables pour voir un médecin ou un spécialiste ou pour une visite à l’urgence. Cependant, une fois les soins reçus, ils sont généralement satisfaits de leurs dispensateurs habituels dans des proportions supérieures à la moyenne internationale.

C’est entre autres ce qui ressort du rapport Résultats du Canada : Enquête internationale de 2016 du Fonds du Commonwealth sur les politiques de santé réalisée auprès d’adultes de 11 pays, publié aujourd’hui par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), en partenariat avec les Instituts de recherche en santé du Canada.

Les Canadiens estiment que la rapidité d’accès aux soins ne s’est pas améliorée

Bien que la majorité des Canadiens (93 %) aient un médecin régulier ou un endroit régulier de soins, le Canada continue de tirer de l’arrière par rapport à la moyenne internationale en ce qui concerne 7 des 8 mesures de l’accès rapide aux soins de santé. En voici des exemples :

  • Moins de la moitié des Canadiens (43 %) ont pu obtenir un rendez-vous le jour même ou le suivant avec leur médecin de famille ou à leur endroit régulier de soins la dernière fois qu’ils ont eu besoin de soins médicaux, contre 76 % en Nouvelle-Zélande et 77 % aux Pays-Bas, soit les pays qui se situent en tête de peloton.
  • Les Canadiens ont également plus de difficulté à obtenir des soins après les heures de travail que les résidents de la plupart des autres pays. En effet, seulement 1 patient sur 3 (34 %) a été en mesure de recevoir des soins le soir, la fin de semaine ou un jour férié sans se rendre à l’urgence.
  • Les Canadiens se rendent plus souvent à l’urgence que les résidents d’autres pays et attendent plus longtemps avant d’y obtenir des soins. Plus de 40 % des Canadiens affirment que leur dernière visite à l’urgence concernait une affection qui aurait pu être traitée par leurs dispensateurs habituels, si ces derniers avaient été disponibles.
  • Les Canadiens déclarent par ailleurs les temps d’attente les plus élevés pour les services de spécialistes. En effet, plus de la moitié des Canadiens (56 %) ont attendu plus de 4 semaines avant de voir un spécialiste, comparativement à la moyenne internationale de 36 %.

Les résultats du Canada sont plus positifs en ce qui concerne les soins axés sur le patient

Le Canada s’en tire mieux au chapitre des mesures qui examinent si les soins sont axés sur les besoins individuels des patients. Sa performance est égale ou supérieure à la moyenne internationale pour 21 des 28 mesures. En voici des exemples :

  • Les Canadiens déclarent des expériences plus positives que la moyenne internationale en ce qui concerne plusieurs aspects liés à leur médecin habituel : celui-ci connaît leurs antécédents médicaux, leur permet de participer à la prise de décisions médicales et fournit des explications faciles à comprendre.
  • Près de 3 Canadiens sur 4 (74 %) considèrent que les soins fournis par leurs dispensateurs habituels sont de très grande qualité ou excellents, soit une proportion considérablement plus élevée que la moyenne internationale.

« Même si les Canadiens estiment parfois avoir le meilleur système de santé au monde, les comparaisons internationales fournissent un portrait global de la situation, explique Tracy Johnson, directrice, Analyse du système de santé et Questions émergentes à l’ICIS. Notre rapport rend compte d’importantes variations dans les résultats, tant au Canada que d’un pays à l’autre. Il permet donc d’explorer les politiques et les pratiques exemplaires qui ont été mises en place dans les provinces, les territoires et les pays ayant obtenu les meilleurs résultats. »

Avec le rapport, l’ICIS publie également un document intitulé Comparaisons internationales  à l’ICIS. Ce document résume la contribution de l’ICIS à la production de connaissances et de données internationales sur la santé. Il vise surtout à comparer la performance des systèmes de santé canadiens à ceux de pays semblables.

À propos du Fonds du Commonwealth

Le Fonds du Commonwealth est une fondation américaine privée qui fait la promotion d’un système de santé très performant capable d’optimiser l’accès aux soins, ainsi que la qualité et l’efficacité des services, en particulier pour les populations les plus vulnérables de la société, comme les personnes à faible revenu, les personnes qui n’ont pas d’assurance maladie, les minorités ethniques, les jeunes enfants et les personnes âgées.

L’enquête du Fonds du Commonwealth portait sur l’opinion et l’expérience d’adultes de 18 ans et plus relativement au système de santé dans 11 pays industrialisés. Plus de 4 600 Canadiens ont participé à cette enquête.

Au Canada, l’ICIS, les Instituts de recherche en santé du Canada, le Commissaire à la santé et au bien-être du Québec et Qualité des services de santé Ontario ont fourni du financement afin d’élargir l’échantillon de la population canadienne.

À propos de l’ICIS

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit de l’information essentielle sur les systèmes de santé du Canada et sur la santé des Canadiens.

Nous fournissons des données et une information comparables et exploitables qui favorisent une amélioration rapide des soins de santé, de la performance du système de santé et de la santé de la population dans tout le Canada. Nos intervenants utilisent dans leurs processus décisionnels notre vaste gamme de bases de données sur la santé, de mesures et de normes, en parallèle avec nos rapports et analyses fondés sur des données probantes. Nous nous sommes engagés à protéger la vie privée des Canadiens en assurant la confidentialité et l’intégrité des renseignements sur la santé que nous fournissons.