Outil de l’OCDE — accueil

Texte de remplacement de l’infographie

Comparativement à d’autres pays, le Canada fait bonne figure lorsqu’il s’agit de consigner et de déclarer les incidents touchant la sécurité des patients et de réagir. Toutefois, le manque de progrès dans ses résultats devrait faire l’objet d’un examen approfondi.

  • Les Canadiennes sont 2 fois plus à risque de subir des déchirures pendant l’accouchement que les femmes d’autres pays de l’OCDE, et les taux ne s’améliorent pas.
  • Les Canadiens sont près de 2 fois plus susceptibles de développer un caillot sanguin dans les poumons après une chirurgie à la hanche ou au genou que les habitants d’autres pays de l’OCDE, mais les taux s’améliorent.
  • Au Canada, dans les 2 dernières années, 553 corps étrangers (p. ex. éponges ou instruments) ont été laissés dans les patients après une chirurgie, ce qui représente une augmentation de 14 % sur 5 ans. Ce chiffre correspond à plus de 2 fois le taux moyen de 12 pays déclarants. 

Remarque
OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques.

Comment citer ce document :
Institut canadien d’information sur la santé. Le Canada tire toujours de l’arrière par rapport à d’autres pays de l’OCDE sur le plan des mesures de la sécurité des patients. Ottawa, ON : ICIS; 2019.

 

Outil de l’OCDE — accueil