Retour à la page Dépenses en médicaments prescrits au Canada, 2019

Dans le contexte des dépenses des régimes publics d’assurance médicaments

  • Les dépenses totales ont augmenté de 6,8 %. Elles ont augmenté de 3,4 % après exclusion de l’Assurance-santé Plus en Ontario.
  • 2,1 % des bénéficiaires indemnisés ont occasionné 38,8 % des dépenses totales.
  • Les 3 principales catégories de médicaments ont servi à traiter
    • la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn (8,3 %)
    • l’hépatite C* (5,4 %)
    • la dégénérescence maculaire liée à l’âge (4,9 %)

Remarques

* Les dépenses consacrées aux antiviraux visant à traiter l’hépatite C à l’Île-du-Prince-Édouard ne sont pas incluses dans le SNIUMP.

† Les dépenses consacrées au ranibizumab et à l’aflibercept (qui représentaient 99,9 % des dépenses liées aux agents antinéovascularisation) en Nouvelle-Écosse, au Manitoba et en Colombie-Britannique, et la majorité des dépenses consacrées à ces 2 médicaments en Alberta, sont financées par des programmes spéciaux et ne sont pas incluses dans le SNIUMP.

À l’heure actuelle, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut ne soumettent pas de données au SNIUMP.

L’Ontario a lancé l’Assurance-santé Plus en janvier 2018 afin d’élargir la couverture d’assurance médicaments à tous les résidents de la province ayant 24 ans et moins. Depuis le 1er avril 2019, l’Assurance-santé Plus couvre les résidents de l’Ontario qui ont 24 ans et moins et qui ne sont pas couverts par un régime privé.

Sources

Système national d’information sur l’utilisation des médicaments prescrits, Institut canadien d’information sur la santé; Banque médicaments, Régie de l’assurance maladie du Québec.

Comment citer ce document : Institut canadien d’information sur la santé. Dépenses publiques en médicaments prescrits au Canada en 2018. Ottawa, ON : ICIS; 2019.

Retour à la page Dépenses en médicaments prescrits au Canada, 2019