Entretien avec Georgina MacDonald

Printer-friendly version

Georgina MacDonald

Vice-présidente, Région de l’Ouest et Initiatives de développement

Q. Vous venez récemment de prendre officiellement vos fonctions à l’ICIS (6 octobre). Quelles sont vos premières impressions ainsi que vos priorités pour les mois à venir?

L’ICIS m’a toujours inspiré beaucoup de respect. Durant ma carrière, j’ai utilisé les analyses de cet organisme comme des sources fiables. Ma première impression de l’ICIS est celle d’une grande organisation qui vise l’excellence. Ma priorité est de rencontrer autant d’employés et d’intervenants que possible afin de mieux comprendre les défis et les possibilités qui se présenteront.

Q. Dans la note de service annonçant votre arrivée à l’ICIS, le PDG vous décrivait comme une personne qui croit profondément à une culture d’entreprise basée sur des valeurs. Cela explique-t-il en partie votre intérêt pour l’ICIS? Est-ce que d’autres facteurs vous ont attiré? Si oui, lesquels?

En tant que cadre supérieure dans le domaine de la santé, j’ai toujours cherché à savoir ce qui distingue certains organismes des autres. Ce questionnement m’a amené à constater que les chefs de file sont des visionnaires qui sont mues par un objectif, qui respectent leurs valeurs, qui sont déterminés et qui sont prêts à apprendre de leurs expériences pour aller plus loin. J’ai été attirée tant par la culture de l’ICIS que par l’importance réelle qu’il accorde à ses employés et à leurs analyses; j’estime que les données probantes fournies par l’ICIS sont indispensables à l’industrie de la santé.

Q. Pour vous, les données doivent servir à éclairer les décisions et à planifier l’avenir. Pouvez-vous nous donner un exemple de situation où les données ont été utilisées à cette fin ou nous parler d’une réalisation (personnelle ou professionnelle) dont vous êtes particulièrement fière?

Dans les divers postes que j’ai occupés dans des ministères de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique ainsi qu’à l’Autorité sanitaire Vancouver Island, les données ont toujours été à la base des décisions et des orientations en matière de soins de santé. Sur le plan professionnel, je suis très fière du travail que j’ai accompli avec les collectivités pour mieux comprendre leur état de santé et les facteurs qui l’influencent. Sur le plan personnel, j’adore mon rôle d’épouse et de mère; je suis fière de ma famille et de la vie que nous partageons.

Q. Parlez-nous de vous. Que faites-vous dans vos temps libres?

J’ai grandi à l’île du Cap-Breton en Nouvelle-Écosse et je me suis rapprochée progressivement de l’Ouest avant de déménager à Victoria en 1998. Mon mari, Keith, et moi sommes mariés depuis presque 25 ans. Nous avons une vie familiale bien remplie avec nos 3 adolescents. Nous passons beaucoup de temps en famille, notamment sur les terrains de rugby et de basketball. J’aime les activités extérieures telles que la marche, la bicyclette, la randonnée et le jardinage. D'ailleurs, je suis lève-tôt et la première chose que je fais est d’aller marcher une heure au bord de l’océan avec mon Golden Retriever.

Q. Selon vous, quels sont les grands défis auxquels le système de santé canadien devra s’attaquer maintenant et dans les 10 prochaines années?

Je ne m’attends pas à ce que les soins de santé changent beaucoup dans le futur. Dans les 10 prochaines années, le système de santé canadien devra relever de grands défis : le vieillissement de la population, les écarts énormes dans l’état de santé, la diminution de la main d’œuvre disponible, l’évolution des technologies et un contexte économique difficile, alors que la santé continuera d’engloutir une partie de plus en plus importante des budgets provinciaux. Je crois que l’ampleur de ces défis créera des occasions de repenser la prestation des soins et de placer les patients et les familles au cœur des prises de décisions.

Q. Vous considérez-vous comme une visionnaire? Si oui, comment comptez-vous mettre à profit ce trait de caractère à l’ICIS?

Certainement, je me plais à regarder le système de santé d’en haut et à imaginer un avenir meilleur. L’ICIS est bien positionné pour montrer la voie à l’échelle nationale et internationale. Je me réjouis de pouvoir explorer les possibilités qui s’offriront dans la prochaine décennie.

Q. Quel rôle voyez-vous, ou souhaiteriez-vous voir, l’ICIS jouer dans les 10 prochaines années dans l’avancement de la santé au pays?

Je vois l’ICIS continuer d’agir comme un chef de file des analyses de données sur la santé au pays et dans le monde; un chef de file qui offre des produits stratégiques, novateurs et exploitables par les acteurs de changement du système de santé.

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.