La proportion de médecins en milieu rural connaît une hausse constante

Quoi : Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2011

Le 15 novembre 2012 — Au cours des cinq dernières années, le nombre de médecins a augmenté à un rythme trois fois plus rapide que la population du Canada, une hausse similaire à celles observées dans les années 1980. Selon un nouveau rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS), le nombre de médecins a dépassé les 72 500 en 2011, soit une augmentation de 4,1 % par rapport à 2010.

Selon l’édition 2011 du rapport annuel de l’ICIS Nombre, répartition et migration des médecins canadiens, le nombre de médecins a augmenté de 14 % entre 2007 et 2011. Par comparaison, la population canadienne a connu une croissance de 4,7 % au cours de la même période.

La hausse du nombre de médecins a également été observée dans chaque province. La Nouvelle-Écosse, Terre-Neuve-et-Labrador et le Québec ont affiché les ratios de médecins par habitant les plus élevés au pays (240, 231 et 231 médecins par 100 000 habitants, respectivement). Par ailleurs, les ratios de la Saskatchewan et de l’Île-du-Prince-Édouard, bien que moins élevés (181 et 178 médecins par 100 000 habitants), ont tout de même augmenté par rapport aux années précédentes.

Malgré la croissance globale du nombre de médecins, la proportion des omnipraticiens et des médecins et chirurgiens spécialisés est demeurée relativement stable au cours des cinq dernières années. En 2011, 51 % des médecins du Canada étaient des médecins de famille et 49 %, des médecins ou chirurgiens spécialisés.

Le nombre total de médecins qui obtiennent leur diplôme d’une université canadienne, tous champs d’activité confondus, connaît également une croissance constante. En 2011, plus de 2 500 médecins ont obtenu leur diplôme d’une université canadienne, ce qui représente une augmentation de 4 % par rapport à 2010. Le nombre de médecins canadiens formés à l’étranger est également à la hausse.

« Nous avons maintenant plus de médecins que jamais. Avec l’arrivée constante sur le marché du travail de nouveaux diplômés et la hausse du nombre de médecins formés à l’étranger, cette tendance à la hausse ne peut que continuer au cours des prochaines années », explique Jean-Marie Berthelot, vice-président, Programmes, ICIS. « Cela dit, ces chiffres à eux seuls ne suffisent pas à expliquer cette hausse. Une meilleure compréhension de l’organisation des soins, des besoins des patients et de la charge de travail des médecins nous permettra de déterminer si la croissance du nombre de médecins contribue réellement à l’amélioration de l’accès aux soins de santé pour tous les Canadiens. »

Plus de médecins en milieu rural qu’il y a cinq ans

Tout comme dans le reste du pays, la croissance du nombre de médecins dans les régions rurales a dépassé celle de la population. En effet, entre 2007 et 2011, le nombre de médecins en milieu rural a augmenté de près de 10 %. Par comparaison, la population rurale n’a augmenté que d’environ 2 % au cours de la même période.

L’analyse de l’ICIS a révélé qu’environ 15 % des omnipraticiens travaillent en milieu rural, où vivent 18 % des Canadiens.

« L’écart entre le nombre de médecins en milieu urbain et celui en milieu rural se resserre, ce qui est très encourageant », déclare Geoff Ballinger, gestionnaire, Ressources humaines de la santé A, ICIS. « De nombreuses régions ont mis en place des programmes qui incitent les nouveaux diplômés à travailler dans les régions rurales. Ces initiatives encouragent les médecins à pratiquer dans des collectivités où il est difficile d’avoir accès à un médecin. »

Plus du tiers des médecins canadiens sont des femmes

Le profil démographique de la main-d’œuvre connaît aussi des changements. En 2011, plus de 36 % des médecins du Canada étaient des femmes, ce qui représente une augmentation de 23 % par rapport à 2007. Par comparaison, le nombre de médecins de sexe masculin n’a augmenté que de 9 % au cours de la même période.

À l’échelle provinciale, le Québec et le Nouveau-Brunswick ont enregistré les pourcentages les plus élevés de femmes médecins en 2011 (42 % et 36 %, respectivement), tandis que l’Île-du-Prince-Édouard, la Saskatchewan et le Manitoba ont enregistré les pourcentages les plus faibles (28 %, 32 % et 32 %, respectivement). Au pays, l’âge moyen des médecins variait de 48,0 à 51,8 ans.

 

Relations avec les médias :

Benoit Laplante
613-694-6603
Cell. : 613-725-4076
media@icis.ca

Figures

Figure 1

Nombre de médecins par 100 000 habitants, Canada, 1980 à 2011

Figure 2

Changement en pourcentage du nombre total de médecins, Canada, 1980 à 2011

Figure 3

Comparaison du pourcentage en milieu rural, médecins et population canadienne, 2011

Figure 4

Pourcentage de femmes parmi l’ensemble des médecins, Canada, 2007 à 2011

Figure 5

Pourcentage de femmes selon la spécialité, 2011

Figure 6

Pourcentage de femmes selon le groupe d’âge, 2011

À propos de l’ICIS

L’ICIS recueille de l’information sur la santé et les soins de santé au Canada, l’analyse, puis la rend accessible au grand public. L’ICIS a été créé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en tant qu’organisme autonome sans but lucratif voué à la réalisation d’une vision commune de l’information sur la santé au Canada. Son objectif : fournir de l’information opportune, exacte et comparable. Les données que l’ICIS rassemble et les rapports qu’il produit éclairent les politiques de la santé, appuient la prestation efficace de services de santé et sensibilisent les Canadiens aux facteurs qui contribuent à une bonne santé.