BDDNS 2014 Notre rapport, un chapitre à la fois

Printer-friendly version

Chapitre 1 : Aperçu des dépenses de santé au Canada

En 2014, les dépenses totales de santé au Canada devraient atteindre 214,9 milliards de dollars; la faible croissance se poursuit.

Ce chapitre porte sur les tendances observées quant aux dépenses de santé et à la croissance économique. Les dépenses de santé devraient atteindre 214,9 milliards de dollars ou 6 045 $ par habitant en 2014.

Principales conclusions

  • Les dépenses de santé devraient augmenter de 2,1 % cette année, ce qui représente une faible hausse par rapport à la croissance annuelle moyenne de 7 % enregistrée de 2000 à 2010.
  • Après les ajustements en fonction de l’inflation et des variations de la population, on prévoit que les dépenses de santé vont s’abaisser de 0,8 % en 2014.
  • Dans l’ensemble, les dépenses de santé devraient représenter 11 % du produit intérieur brut (PIB) du Canada en 2014; cette proportion s'est abaissée graduellement au cours des dernières années après avoir atteint un sommet de 11,6 % en 2010.

Retour à la page des produits | Télécharger ce chapitre


Chapitre 2 : Total des dépenses de santé par source de financement

La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans.

Ce chapitre traite des sources de financement et de la répartition des dépenses dans différents aspects des dépenses de santé.

Principales conclusions

  • Dans tout le Canada, la principale source de financement des catégories Hôpitaux et Médecins était le secteur public, tandis que celle des catégories Médicaments et Autres professionnels de la santé était le secteur privé.
  • Depuis 1997, la part du secteur public du total des dépenses de santé est demeurée relativement stable à environ 70 %. En 2012, le secteur public a dépensé 145,1 milliards de dollars dans les soins de santé, soit 70,6 % du total des dépenses de santé. Ces dépenses devraient s’élever à 148,6 milliards de dollars en 2013 et à 151,5 milliards de dollars en 2014 de sorte qu’elles représenteront respectivement 70,6 % et 70,5 % du total des dépenses de santé.
  • En 2012, le secteur privé a dépensé 60,3 milliards de dollars dans les soins de santé. Le taux de croissance annuel devrait atteindre 2,5 % en 2013 et 2,6 % en 2014; ces taux sont plus élevés que le taux de croissance annuel du secteur public qui, selon les prévisions, sera de 2,4 % en 2013 et de 2,0 % en 2014.

Retour à la page des produits | Télécharger ce chapitre


Chapitre 3 : Total des dépenses de santé selon l’affectation des fonds

Ralentissement de la croissance des dépenses consacrées aux hôpitaux, aux médicaments et aux services des médecins

Les fonds consacrés à la santé servent à acquérir des produits et des services de santé, à réaliser des investissements en immobilisations, à administrer les régimes d’assurance publics et privés ainsi que les programmes de santé publique et à financer la recherche. Les dépenses de santé touchent surtout les hôpitaux, les médicaments et les services des médecins; ces 3 catégories comptent pour plus de 60 % du total des dépenses de santé. Ce chapitre explique à quoi sont consacrés les fonds destinés à la santé au Canada.

Principales conclusions

  • En 2014, on estime que les sommes consacrées aux hôpitaux, la première catégorie de dépenses de santé en importance, devraient croître de 2,1 % par rapport à 2013 et s’établir à 63,5 milliards de dollars, soit 29,6 % du total des dépenses de santé. Il s’agit du plus faible taux de croissance depuis la fin des années 1990.
  • En 2014, les sommes consacrées aux médicaments, qui représentent la deuxième catégorie de dépenses en importance, devraient augmenter de 0,8 % par rapport à 2013 et atteindre 33,9 milliards de dollars. Il s’agit de la croissance la plus faible parmi les 3 premières catégories de dépenses de santé en importance.
  • Durant la même période, les sommes consacrées aux médecins devraient augmenter de 4,5 % et atteindre 33,3 milliards de dollars, soit 15,5 % du total des dépenses de santé. Il s’agit du deuxième taux le plus faible enregistré depuis la fin des années 1990 et d’une baisse par rapport au taux de 4,9 % enregistré l’an dernier.

Retour à la page des produits | Télécharger ce chapitre


Chapitre 4 : Dépenses de santé dans les provinces et les territoires

Ce chapitre traite des sommes que les provinces et les territoires consacrent aux soins de santé, ainsi que de la variation des dépenses entre les provinces et les territoires.

Principales conclusions

  • En 2014, les dépenses en soins de santé par habitant devraient être plus élevées à Terre-Neuve-et-Labrador et en Alberta que dans les autres provinces; ces dépenses devraient se chiffrer à 6 953 $ et 6 783 $, respectivement.
  • Le Québec et la Colombie-Britannique devraient être les provinces qui dépenseront le moins en soins de santé par habitant, avec 5 616 $ et 5 865 $, respectivement.
  • En 2014, le pourcentage du PIB représenté par les dépenses totales de santé des provinces devrait varier de 8,0 % en Alberta à 16,3 % à l’Île-du-Prince-Édouard, tandis que pour les territoires, il devrait être de 19,4 % au Nunavut, 12,7 % au Yukon et 10,3 % dans les Territoires du Nord-Ouest.

Retour à la page des produits | Télécharger ce chapitre


Chapitre 5 : Dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux selon l’âge et le sexe

Les dépenses de santé consacrées aux nourrissons et aux personnes âgées sont les plus élevées.

Les dépenses de santé varient selon l’âge et le sexe. Comme par les années précédentes, les personnes âgées et les nourrissons représentent les dépenses de santé par habitant les plus élevées des gouvernements provinciaux et territoriaux. Ce chapitre traite des dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux ajustées en fonction de l’âge et du sexe.

Principales conclusions

  • En 2012, dernière année pour laquelle on dispose de données réparties selon le groupe d’âge, les Canadiens de moins d’un an ont coûté individuellement environ 10 487 $ et les personnes âgées de 80 ans et plus, 21 054 $.
  • Le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans en Alberta et dans les territoires est inférieur à la moyenne, ce qui explique la hausse des dépenses par habitant une fois les dépenses normalisées en fonction de la population du pays. Dans le cas de l’Ontario, l’écart entre les dépenses réelles et normalisées est négligeable puisque la province compte pour une grande partie de la population totale.

Retour à la page des produits | Télécharger ce chapitre


Chapitre 6 : Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

Les dépenses de santé en pourcentage des dépenses totales de programme demeurent stables en moyenne depuis 2005.

Ce chapitre porte sur le lien entre la situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux (comme en témoigne le niveau des revenus) et leurs dépenses de santé.

Principales conclusions

  • En 2013, environ 40 % des dépenses totales de programme des gouvernements provinciaux et territoriaux a été alloué aux soins de santé.
  • On prévoit qu’en 2014, les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 140,8 milliards de dollars.

Retour à la page des produits | Télécharger ce chapitre


Chapitre 7 : Comparaisons internationales

Les dépenses de santé diminuent au Canada et dans d’autres pays de l’OCDE.

Ce chapitre établit une comparaison par habitant et par rapport au PIB entre les dépenses de santé du Canada et celles d’autres pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en 2012. Il traite de la répartition du financement entre les secteurs public et privé et fait état des 3 grands types de services et de biens (services hospitaliers, médicaments, services des médecins).

Principales conclusions

  • En 2012, le Canada figurait dans le quartile supérieur des pays de l’OCDE pour ce qui est des dépenses totales de santé par habitant.
  • Au Canada, la part des dépenses totales de santé financée par le secteur public (70,1 %) était inférieure à la moyenne de l’OCDE (73,3 %).
  • Le Canada comptait au nombre des pays de l’OCDE dont les dépenses par habitant étaient les plus élevées pour l’achat de médicaments (771 $ US) et les services de médecins (684 $ US), et se classait près de la moyenne sur le plan des services hospitaliers (1 310 $ US).

Retour à la page des produits | Télécharger ce chapitre

 

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.