Comprendre les disparités en matière de santé chez les peuples des Premières nations et les Métis au Canada

Printer-friendly version

Comparaison des caractéristiques et des tendances du cancer chez les collectivités autochtones et la population générale de l'Ontario, 1968 à 2001

— Loraine Marrett

Projet
Calendrier : avril 2002 à septembre 2004 (complété)
Montant : 149 969,00 $

Quel est l'objet de ce projet de recherche?

Au moment où les taux de cancer de la population canadienne semblent être stables ou en baisse, ceux des Premières Nations sont en hausse. Il faut effectuer des recherches pour analyser l'étendue et les conséquences possibles de la tendance. Le projet de recherche a pour but de répondre à plusieurs questions. La première : Est-ce que les Premières Nations de l'Ontario sont sur le point de subir une épidémie de formes communes quelconque du cancer? La deuxième : Pourquoi les taux de cancer de ce peuple augmentent toujours pendant que nous possédons certaines connaissances pour les réduire? La troisième : est-ce que certains cancers, rares auparavant au sein de cette population, deviendront plus courants que chez la population générale? Et la quatrième : pourquoi il y a-t-il plus d'incidences du cancer du col utérin chez les Autochtones, malgré le fait qu'il est amplement possible de le prévenir grâce à un dépistage de haute qualité? Les chercheurs cibleront les domaines prioritaires en matière de stratégies, de politiques, de surveillance et de recherches futures sur la lutte anticancéreuse.

Quelle méthode de recherche utilisera-t-on?

La base de données du Registre d'inscription des cas de cancer de l'Ontario sera associée avec les dossiers d'inscription des 141 290 membres de la collectivité autochtone de l'Ontario, créés par le ministère des Affaires indiennes et du Nord, afin d'évaluer les profils actuels d'incidence du cancer ainsi que les taux de mortalité et de survie. Les taux de cancer des Premières Nations seront analysés selon le sexe, l'âge et le type de cancer. Ils seront comparés avec les taux du reste de la population canadienne. Les chercheurs réviseront la documentation actuelle et ils recueilleront des renseignements sur les déterminants du cancer (par exemple : le tabagisme, le dépistage du cancer, l'exercice physique, l'alimentation, les facteurs socio-économiques). Un atelier à l'échelle nationale sera mis sur pied dans le but de partager les résultats des recherches, d'aider à créer un registre national de cas de cancer chez les Autochtones ainsi que d'élaborer une stratégie anticancéreuse nationale pour les Autochtones du Canada. L'atelier sera organisé par le comité Cancer Care Ontario-Aboriginal Cancer (par l'entremise d'Action Cancer Ontario) et l'Organisation nationale de la santé autochtone (ONSA).

Pourquoi ce projet de recherche est-il important?

En cernant les profils variables des incidences du cancer, de la survie et de la mortalité au sein de la population des Premières Nations, la recherche devrait faire naître des activités à caractère politique dans les gouvernements territoriaux, provinciaux, fédéral et dans les organismes autochtones. Nous encouragerons l'effort à l'échelle nationale en matière de surveillance du cancer en milieu autochtone, de recherche, de formation, d'intervention et de stratégies anticancéreuses pour ces peuples du Canada. Les résultats du projet de recherche nous fourniront les renseignements nécessaires à la création d'une telle stratégie en rassemblant les personnes et les organismes qui aborderont le sujet des déterminants de la santé et qui amélioreront la santé de ces peuples.

Loraine Marrett
Action Cancer Ontario
Toronto (Ontario)
Loraine.marrett@cancercare.on.ca

Pour obtenir un document de l'ICIS dans un format de remplacement, remplissez le formulaire de demande d’accès sur le site de l'ICIS.