— 

 Ce webinaire porte sur la directive de codification des cas de COVID-19 confirmés, suspectés et éliminés. Suivez le webinaire et référez-vous à la présentation. Testez ensuite vos connaissances à l’aide de notre questionnaire d’évaluation. 

Transcription

Diapositive 1 : Directive de codification selon la CIM-10-CA pour la COVID-19

  • Bonjour! Je m’appelle Isabelle Roberge. Je suis spécialiste des classifications à l’ICIS et j’animerai le webinaire d’aujourd’hui : Directive de codification selon la CIM-10-CA pour la COVID-19.

Diapositive 2 : Objectifs d’apprentissage

  • Aujourd’hui, nous parlerons des cas confirmés et suspectés de COVID-19, des cas où le diagnostic de COVID-19 a été éliminé, de l’utilisation des résultats de test de dépistage de la COVID-19 pour attribuer les codes et d’autres cas liés à la COVID-19.
  • Nous verrons quelques exemples, puis vous aurez l’occasion d’appliquer vos connaissances en répondant à des questions.

Diapositive 3 : Directive de codification de la COVID-19 : bulletins

L’équipe Classifications et Terminologies a publié les 3 bulletins présentés dans cette diapositive afin de décrire la directive de codification de la CIM-10-CA pour les cas de COVID-19.

Le bulletin le plus récent date du 30 avril 2020. Il explique la directive de codification pour la COVID-19 en obstétrique, et présente une mise à jour sur l’utilisation des résultats d’analyse en laboratoire de la COVID-19.

  • Les 3 bulletins sont accessibles sur notre site Web, à partir de la page Codification et classification et de la page Ressources sur la COVID-19. N’oubliez pas de consulter ces pages Web périodiquement pour obtenir les renseignements les plus récents sur la COVID-19.

Diapositive 4 : COVID-19

  • Par COVID-19 confirmée, on entend tout cas pour lequel on a un résultat de test de dépistage de la COVID-19 positif.
  • Par COVID-19 suspectée, on entend tout cas diagnostiqué de façon clinique ou épidémiologique et dont le résultat de test de dépistage est non concluant ou non disponible, ou qui n’a pas fait l’objet d’un test.

Diapositive 5 : COVID-19 confirmée

  • Un cas de COVID-19 confirmée en laboratoire est classé à U07.1 COVID-19, virus identifié.
  • Des codes supplémentaires sont attribués pour indiquer toute autre manifestation de la maladie, comme une pneumonie, qui répond aux critères de type de diagnostic (1) ou (2).
  • Le code U07.1 est attribué uniquement lorsque la COVID-19 est confirmée en laboratoire.

Diapositive 6 : COVID-19 suspectée

  • Un cas suspecté de COVID-19 est classé à U07.2 COVID-19, virus non identifié.
  • Le code U07.2 est attribué lorsqu’un cas de COVID-19 est diagnostiqué de façon clinique ou épidémiologique et que le résultat du test de dépistage est non concluant ou non disponible, ou que le cas n’a pas fait l’objet d’un test.

Diapositive 7 : Thésaurus canadien des diagnostics en médecine d’urgence (TCDMU)

  • Le TCDMU est utilisé pour consigner les diagnostics de sortie du service d’urgence dans le Système national d’information sur les soins ambulatoires (SNISA). Les codes pour identifier les cas confirmés ou suspectés de COVID-19 ont été ajoutés à la liste de sélection et à la mise en correspondance du TCDMU avec la SNOMED CT en avril 2020.

Diapositive 8 : Utilisation des résultats de test de dépistage de la COVID-19 aux fins de la codification

  • Les codificateurs qui remplissent des abrégés de la Base de données sur les congés des patients (BDCP) ou du SNISA peuvent utiliser les résultats de test de dépistage de la COVID-19 pour confirmer ou éliminer la COVID-19 et attribuer les codes appropriés.
  • Les résultats de test de dépistage ne peuvent être utilisés que pour confirmer la COVID-19 et pas pour déterminer la présence de tout autre organisme responsable de l’affection.
  • Il s’agit d’une exception à la directive de la norme de codification Utilisation des résultats d’un test diagnostique pour la codification.
  • Utilisez les notes du médecin ou de la prévention des infections sur le résultat du test de dépistage de la COVID-19 même si le rapport d’analyse en laboratoire n’est pas disponible.
  • Selon les pratiques de codification d’usage, la documentation d’un résultat de test de dépistage positif ou négatif par le médecin est suffisante pour appuyer la codification. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’avoir accès au rapport du laboratoire.
  • Si la documentation indique qu’il s’agit d’un cas suspecté de COVID-19, utilisez le résultat du test de dépistage de la COVID-19 le plus récent effectué lors d’un épisode de soins continu et ininterrompu, si vous y avez accès, pour confirmer ou éliminer la COVID-19.
  • Nous recommandons aux codificateurs de codifier les dossiers quand les résultats d’analyse en laboratoire sont disponibles ou d’identifier les dossiers déjà codifiés pour mettre à jour les codes une fois les résultats des tests disponibles. Bien que cette pratique concerne principalement la codification des abrégés du service d’urgence, elle peut également s’appliquer aux abrégés de patients hospitalisés en soins de courte durée si le résultat du test de dépistage de la COVID-19 n’était pas disponible à la sortie.

Diapositive 9 : Utilisation des résultats de test de dépistage de la COVID-19 aux fins de la codification

  • Dans le contexte des épisodes de soins continus et ininterrompus, les résultats d’analyse en laboratoire de la COVID-19 utilisables peuvent provenir
    • d’un centre d’évaluation et servir à attribuer le code de COVID-19 correspondant à l’épisode de soins au service d’urgence ou d’un patient hospitalisé en soins de courte durée;
    • d’un service d’urgence et servir à attribuer le code de COVID-19 correspondant à l’épisode de soins d’un patient hospitalisé en soins de courte durée;
    • de l’épisode de soins d’un patient hospitalisé en soins de courte durée et servir à attribuer le code de COVID-19 correspondant à l’épisode de soins au service d’urgence.

Diapositive 10 : Typage des diagnostics de COVID-19

  • Nous verrons maintenant le typage des diagnostics pour les cas de COVID-19.

Diapositive 11 : Typage de diagnostics

  • Le type de diagnostic repose sur la documentation clinique et les circonstances précises de l’épisode de soins.
  • Dans la plupart des cas, le code U07.1 ou U07.2 sera le diagnostic principal ou problème principal. Toutefois, il peut arriver qu’un autre code doive être attribué comme diagnostic principal ou problème principal.
  • N’appliquez pas le préfixe Q aux codes U07.1 ou U07.2.
  • S’il y a lieu, appliquez un type de diagnostic significatif à toute autre manifestation de la maladie, par exemple une pneumonie.
  • Il est possible que le code U07.1 ou U07.2 ne soit pas le diagnostic principal, comme dans un cas d’obstétrique, de transfert pour convalescence ou d’admission dans le seul but d’offrir des soins palliatifs.
  • Nous jetterons un coup d’œil à ce type de scénario un peu plus tard durant la présentation.

Diapositive 12 : Évaluation des connaissances 1

  • Prenons maintenant une pause pour procéder à quelques évaluations des connaissances afin de vous permettre d’appliquer ce que vous avez appris jusqu’ici.

Diapositive 13 : Évaluation des connaissances 1 : scénario

  • Voici les faits : Le patient se présente au service d’urgence avec une toux sèche, de l’essoufflement et de la fièvre. Son épouse a obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 il y a une semaine. Aucun test de dépistage de la COVID-19 n’est effectué auprès du patient. Celui-ci obtient son congé, avec pour consigne de s’isoler et de se présenter à l’hôpital si les signes et symptômes de la maladie s’aggravent.
  • Le diagnostic final est la COVID-19.

Diapositive 14 : Évaluation des connaissances 1 : questions et options de réponse

  • Quel code doit être attribué comme problème principal pour l’épisode de soins au service d’urgence?
  • Les options sont…
  1. R05 (PP) Toux
  2. U07.1 (PP) COVID-19, virus identifié
  3. U07.2 (PP) COVID-19, virus non identifié

Diapositive 15 : Évaluation des connaissances 1 : réponse et justification

  • La bonne réponse est c) U07.2 (PP) COVID-19, virus non identifié.
  • Aucun test de dépistage de la COVID-19 n’a été effectué auprès du patient.
  • Le diagnostic de COVID-19 repose sur l’évaluation clinique (les signes et symptômes) et l’exposition connue à une personne ayant obtenu un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19.
  • Le code U07.2 est attribué lorsque la COVID-19 a été diagnostiquée de façon clinique ou épidémiologique et qu’aucun test de dépistage n’a été réalisé.

Diapositive 16 : Évaluation des connaissances 2

  • Passons maintenant à la deuxième évaluation des connaissances.

Diapositive 17 : Évaluation des connaissances 2 : scénario

  • Voici les faits : Le patient se présente dans un centre d’évaluation de la COVID-19 pour y subir un test de dépistage. Il est envoyé au service d’urgence, car il souffre d’essoufflement, de fièvre et de toux. Il obtient son congé, avec pour consigne de s’isoler et de se présenter au service d’urgence si les signes et symptômes de la maladie s’aggravent.
  • Le diagnostic final est la COVID-19 suspectée.
  • Le codificateur a accès au résultat positif du test de dépistage effectué en centre d’évaluation de la COVID-19.

Diapositive 18 : Évaluation des connaissances 2 : questions et options de réponse

  • Quel code doit être attribué comme problème principal pour l’épisode de soins au service d’urgence?
  • Les options sont…
    1. R06.0 (PP) Dyspnée
    2. U07.1 (PP) COVID-19, virus identifié
    3. U07.2 (PP) COVID-19, virus non identifié

Diapositive 19 : Évaluation des connaissances 2 : réponse et justification

  • La bonne réponse est b) U07.1 (PP) COVID-19, virus identifié.
  • Un test de dépistage de la COVID-19 a été réalisé et le résultat était positif.
  • Les codificateurs peuvent utiliser le résultat du test de dépistage pour attribuer le code approprié, s’ils y ont accès.
  • Le code U07.1 est attribué uniquement lorsqu’un cas de COVID-19 est confirmé par un résultat positif au test de dépistage.

Diapositive 20 : COVID-19 : éliminée

  • Nous avons vu quelques cas suspectés et confirmés de COVID-19; jetons maintenant un coup d’œil à quelques scénarios où le diagnostic de COVID-19 a été éliminé.

Diapositive 21 : COVID-19 éliminée : signes et symptômes

  • Dans ce scénario, le patient se présente avec une toux. Un échantillon nasopharyngé est prélevé par écouvillonnage aux fins de dépistage de la COVID-19.
  • Le diagnostic final est la COVID-19 à éliminer.
  • Le codificateur a accès au résultat négatif du test de dépistage de la COVID-19.
  • Le code à attribuer est Z03.8 Mise en observation pour suspicion d’autres maladies et affections.
  • La norme de codification Admission pour observation s’applique parce que les 3 critères sont remplis :
    • Le diagnostic de COVID-19 a été éliminé.
    • Rien au dossier n’indique la nécessité d’une investigation plus poussée.
    • Aucune autre affection sous-jacente n’est diagnostiquée.

Diapositive 22 : COVID-19 éliminée : dépistage de la COVID-19

  • Dans ce scénario, la Santé publique contacte le patient en raison d’une exposition possible à la COVID-19. Un échantillon nasopharyngé est prélevé par écouvillonnage aux fins de dépistage de la COVID-19. Rien dans la documentation n’indique que le patient présente des signes ou symptômes d’infection.
  • Le diagnostic final est une exposition possible à la COVID-19.
  • Le codificateur a accès au résultat négatif du test de dépistage de la COVID-19.
  • Le code à attribuer est Z11.5 Examen spécial de dépistage d’autres maladies à virus.
  • La norme de codification Dépistage de maladies précises s’applique. Un test de dépistage de la COVID-19 a été effectué en raison d’une exposition possible, avant l’apparition de signes ou de symptômes, afin de dépister la maladie avant qu’elle évolue (si le patient était infecté).

Diapositive 23 : COVID-19 éliminée : affection sous-jacente confirmée

  • Dans ce scénario, des symptômes grippaux et une COVID-19 suspectée sont diagnostiqués. Un échantillon nasopharyngé est prélevé par écouvillonnage aux fins de dépistage de la COVID-19.
  • Le diagnostic final en est un de symptômes grippaux et de COVID-19 à éliminer.
  • Le codificateur a accès au résultat négatif du test de dépistage de la COVID-19.
  • Le code à attribuer est J11.1 Grippe avec d’autres manifestations respiratoires, virus non identifié.
  • La norme de codification Admission pour observation ne s’applique pas. Lorsqu’un diagnostic de COVID-19 suspectée est éliminé et qu’un autre diagnostic justifie les signes et symptômes du patient, le code de la CIM-10-CA pour l’autre affection est attribué. Le code Z03.8 n’est pas attribué dans ces circonstances, car les 3 critères ne sont pas remplis. Une autre affection sous-jacente a été diagnostiquée. Ce patient a reçu un diagnostic de symptômes grippaux.

Diapositive 24 : Nouveau test de dépistage de la COVID-19 après un résultat positif

  • Dans ce scénario, le patient a déjà reçu un résultat de test de dépistage de la COVID-19 positif. Il se présente maintenant pour un test de dépistage de contrôle afin d’obtenir l’autorisation de retourner au travail.
  • Le diagnostic final est un nouveau dépistage de la COVID-19.
  • Le codificateur a accès au résultat négatif du test de dépistage de la COVID-19.
  • Le code à attribuer est Z09.9 Examen de contrôle après traitement non précisé pour d’autres affections.
  • La norme de codification Admission pour examen de contrôle s’applique. Le patient a déjà subi un test de dépistage de la COVID-19 dont le résultat s’est avéré positif. Il se présente maintenant pour un contrôle. Il ne montre aucun signe ou symptôme de la COVID-19. Le résultat du test de dépistage de la COVID-19 négatif révèle que le traitement n’est plus nécessaire.

Diapositive 25 : COVID-19 éliminée : problème non médical

  • Dans ce scénario, la patiente s’inquiète d’avoir contracté la COVID-19. Elle ne présente aucun signe ou symptôme, ni exposition connue.
  • Le diagnostic final indique un problème non médical, à savoir une inquiétude liée à la COVID-19.
  • Aucun test de dépistage de la COVID-19 n’a été effectué.
  • Le code à attribuer est Z71.1 Sujet inquiet de son état de santé (sans diagnostic).
  • Aucune norme de codification ne s’applique. Aucune raison clinique n’est documentée pour justifier l’inquiétude de la patiente.

Diapositive 26 : COVID-19 en obstétrique

  • Voyons maintenant les codes de COVID-19 en obstétrique.

Diapositive 27 : Directive de codification de la COVID-19 : cas d’obstétrique

  • La COVID-19 peut poser des risques pour le bien-être de la mère et du fœtus. Par conséquent, la directive de la norme de codification Grossesse avec complication et grossesse sans complication s’applique.
  • Lorsqu’un cas de COVID-19 est confirmé en obstétrique (par un résultat de test de dépistage de la COVID-19 positif), attribuez
    • O98.5– Autres maladies virales compliquant la grossesse, l’accouchement ou la puerpéralité comme diagnostic principal ou diagnostic de type (1) ou (2) ou problème principal (PP) ou autre problème (AP); et
    • U07.1 COVID-19, virus identifié comme type de diagnostic (3) ou autre problème.
  • Lorsque la COVID-19 est suspectée en obstétrique, c’est-à-dire lorsqu’elle est diagnostiquée de façon clinique ou épidémiologique et que le résultat du test de dépistage n’est pas concluant ou pas disponible, ou qu’aucun test de dépistage n’a été effectué, attribuez
    • O98.5– Autres maladies virales compliquant la grossesse, l’accouchement ou la puerpéralité comme diagnostic principal ou diagnostic de type (1) ou (2) ou problème principal (PP) ou autre problème (AP); et
    • U07.2 COVID-19, virus non identifié comme type de diagnostic (3) ou autre problème.
  • Selon la note « utiliser un code supplémentaire pour identifier l’affection spécifique » à la catégorie O98 et la norme de codification Directives sur l’utilisation d’un code supplémentaire et la codification séparée, le code U07.1 ou U07.2 doit aussi être attribué, selon le cas.
  • Lorsqu’un diagnostic de COVID-19 suspectée est éliminé, classez le cas selon le diagnostic du médecin.

Diapositive 28 : COVID-19 et soins palliatifs

  • Maintenant, passons à un autre scénario de cas de COVID-19 que vous pourriez rencontrer, en soins palliatifs.

Diapositive 29 : Directive de codification de la COVID-19 : soins palliatifs

  • Dans ce scénario, le patient se présente au service d’urgence en insuffisance respiratoire aiguë. Un échantillon nasopharyngé est prélevé par écouvillonnage. Le patient est hospitalisé en soins de courte durée dans le seul but de recevoir des soins de confort.
  • Le diagnostic final est la COVID-19.
  • Le codificateur a accès au résultat positif du test de dépistage de la COVID-19.
  • Les codes à attribuer sont Z51.5 Soins palliatifs comme diagnostic principal et U07.1 COVID-19, virus identifié comme diagnostic de type (3).
  • La norme de codification Soins palliatifs s’applique. L’attribution du code Z51.5 Soins palliatifs est obligatoire lorsque le médecin note que le patient reçoit des soins palliatifs. Les mentions « patient en soins palliatifs », « soins de fin de vie », « soins de compassion » et « soins de confort » indiquent toutes la prestation de soins palliatifs. Si les soins palliatifs sont le seul motif d’admission, attribuez Z51.5 comme diagnostic principal. Un code supplémentaire doit être attribué pour décrire l’affection qui nécessite des soins palliatifs; dans le cas présent, le code U07.1 est attribué pour indiquer qu’il s’agit d’un cas confirmé de COVID-19. U07.1 est attribué comme diagnostic de type (3) parce que les soins palliatifs sont l’unique motif de l’épisode de soins; la COVID-19 ne répond pas aux critères de significativité dans ce cas.

Diapositive 30 : COVID-19 et convalescence

  • Passons maintenant au dernier scénario de COVID-19 : la convalescence.

Diapositive 31 : Directive de codification de la COVID-19 : admission pour convalescence

  • Dans ce scénario, le patient a subi une chirurgie à l’établissement A et est transféré à l’établissement B pour sa convalescence. À titre de précaution, en raison de la pandémie de COVID-19, il est admis dans une unité d’isolement pour les 14 premiers jours de son épisode de soins.
  • Le diagnostic final est la convalescence.
  • Aucun test de dépistage de la COVID-19 n’est effectué.
  • Les codes à attribuer sont Z54.0 Convalescence après intervention chirurgicale, le code de la CIM-10-CA pour l’affection nécessitant une convalescence comme diagnostic de type (3) et Z29.0 Isolement (facultatif) comme diagnostic de type (3).
  • La norme de codification Admission pour convalescence s’applique. Lorsqu’un patient est transféré uniquement pour recevoir des soins de convalescence à la suite d’un traitement, attribuez un code de la catégorie Z54 Convalescence comme diagnostic principal et un code supplémentaire, obligatoire, comme diagnostic de type (3) afin d’identifier l’affection nécessitant une convalescence.
  • Aucun code lié à la COVID-19 n’est attribué dans ce cas.

Diapositive 32 : Évaluation des connaissances 3

  • Procédons maintenant à notre troisième et dernière évaluation des connaissances.

Diapositive 33 : Évaluation des connaissances 3 : scénario

  • Voici les faits : Le patient se présente dans un centre d’évaluation de la COVID-19 pour y subir un test de dépistage. Il est envoyé au service d’urgence, car il souffre d’essoufflement, de fièvre et de toux sèche. Il est admis en raison d’une insuffisance respiratoire aiguë; il est intubé et ventilé. Un pronostic sombre est présenté à la famille. Le jour 5, le patient est extubé et commence à recevoir des soins de confort. Il décède le jour 7. Le médecin note un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19.
  • Le diagnostic final est la COVID-19.
  • Le codificateur n’a pas accès au rapport de test de dépistage de la COVID-19, car celui-ci ne se trouve pas dans le dossier du patient.

Diapositive 34 : Évaluation des connaissances 3 : questions et options de réponse

  • Quel code doit être attribué comme diagnostic principal?
  • Les options sont…
  1. J96.09 (M) Insuffisance respiratoire aiguë, type non précisé
  2. U07.1 (M) COVID-19, virus identifié
  3. U07.2 (M) COVID-19, virus non identifié
  4. Z51.5 (M) Soins palliatifs

Diapositive 35 : Évaluation des connaissances 3 : réponse et justification

  • La bonne réponse est b) U07.1 (M) COVID-19, virus identifié.
  • Le codificateur n’a pas accès au résultat du test de dépistage de la COVID-19, mais le médecin a noté que celui-ci était positif.
  • La note du médecin suffit pour justifier l’attribution du code. Le codificateur n’a pas à vérifier le rapport du laboratoire comme tel.
  • La COVID-19 répond aux critères de diagnostic principal.

Diapositive 36 : Comment les cliniciens peuvent-ils faire en sorte que les données appuient la surveillance?

  • La documentation clinique incomplète ou ambiguë est une des difficultés auxquelles se heurtent les codificateurs.
  • Afin que les données sur la COVID-19 appuient la surveillance, l’ICIS a publié cette infographie qui peut être distribuée aux cliniciens pour les aider à documenter clairement les diagnostics liés à la COVID-19. Vous pouvez la télécharger à partir de la page Ressources sur la COVID-19 ou Codification et classification du site Web de l’ICIS. Elle a aussi été diffusée dans les médias sociaux.

Diapositive 37 : Test de dépistage de la COVID-19 effectué : absence de documentation

  • Dans ce scénario, la seule information disponible est « échantillon nasopharyngé prélevé par écouvillonnage aux fins de dépistage de la COVID-19 ». La documentation ne contient rien quant au statut d’infection (elle n’indique pas s’il s’agit d’un cas confirmé ou suspecté de COVID-19).
  • Le résultat du test de dépistage n’était pas disponible au moment de la codification.
  • La directive de codification est d’identifier le dossier et de le mettre à jour une fois le résultat du test disponible :
    • Un résultat positif au test de dépistage de la COVID-19 signifie que le diagnostic est confirmé.
    • Un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19 signifie que le diagnostic est éliminé.

Diapositive 38 : Pour nous joindre

  • Nous pouvons vous aider. L’outil d’interrogation en ligne contient déjà plusieurs questions sur la codification de la COVID-19. Cherchez le mot clé « COVID » dans la base de données.
  • Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, soumettez une question de codification et une copie dépersonnalisée de la documentation clinique pertinente concernant votre patient.
  • Il est important d’envoyer une copie de la documentation clinique parce que — comme toujours — l’attribution des codes et des types de diagnostics dépend de la documentation clinique du médecin sur l’épisode de soins en question.
  • Envoyez toute question qui ne concerne pas un cas précis ou qui porte sur la matière vue dans le cadre du webinaire à classifications@icis.ca.
  • Merci de votre intérêt et passez une belle journée.