La Division des groupes clients travaille selon un cycle de changements méthodologiques triennal. Le 1er avril 2018, nous diffuserons une nouvelle version du Système global de classification ambulatoire (SGCA), qui intégrera de nouveaux codes de la CIM-10-CA et de la CCI, et certaines modifications à la logique de regroupement.

Service d’urgence

À compter du 1er avril 2018, la méthodologie de regroupement du SGCA visera les données de niveau 2 et de niveau 3 du SNISAi. Par souci de comparabilité, le regroupement des enregistrements de niveau 2 reposera sur l’élément de données Diagnostic de sortie du service d’urgence, plutôt que sur l’élément de données Problème principal, qui régit le regroupement des enregistrements de niveau 3. Une liste de sélection des interventions a été intégrée aux soumissions de données de niveau 2 pour rendre compte des variations observées dans les enregistrements de niveau 3 sur le plan de la consommation de ressources associée aux interventions.

Éléments de données du SNISA utilisés dans la logique de regroupement du SGCA relative aux services d’urgence

Données de niveau 3 du SNISA

  • Indicateur de visite au service d’urgence (139)
  • Problème principal (44)
  • Interventions (46 et 47a-i)


     
  • Technique anesthésique (53)
  • Date de naissance (08)
  • Issue de la visite (35)

Données de niveau 2 du SNISA

  • Indicateur de visite au service d’urgence (139)
  • Diagnostic de sortie du service d’urgence (137)
  • NOUVEAU
    • Liste de sélection des interventions au service d’urgence (173a-c)
    • Technologie d’examen au service d’urgence (174a-c)
    • Nombre de technologies d’examen utilisées au service d’urgence (175a-c)
  • Technique anesthésique (53)
  • Date de naissance (08)
  • Issue de la visite (35)

Du nouveau pour les services d’urgence

Nous avons modifié le flux des cellules d’intervention relatives au service d’urgence de façon à accroître l’importance clinique, à valider le volume et à tenir compte des variations en matière de consommation de ressources. Les interventions exigeantes en ressources seront groupées à la première étape logique de regroupement des données sur les services d’urgence, suivies des visites dont l’issue est une admission. Les autres visites seront réparties en fonction du diagnostic, puis fractionnées en fonction de la présence d’interventions exigeant des ressources modérées ou mineures lorsque le volume ou le coût le justifie.

Des renseignements détaillés seront présentés dans le Répertoire 2018 du SGCA.

Cliniques de réadaptation et cliniques médicales

Les cliniques de réadaptation qui sont définies comme telles dans le champ Secteur de programmes (élément de données 98 du SNISA) feront désormais l’objet d’un deuxième fractionnement si la valeur 2 Visite (en personne) d’un groupe de patients à l’établissement est attribuée comme Mode de visite ou de communication (élément de données 20 du SNISA), s’il y a lieu.

Exemples :

  • D101 Thérapie par les loisirs
  • D105 Séance de groupe en thérapie par les loisirs

3 cliniques médicales seront également fractionnées selon le Mode de visite ou de communication :

  • E211 Séance de groupe sur les troubles cardiovasculaires
  • E711 Séance de groupe sur les troubles de santé mentale
  • E762 Autre séance de groupe médicale ou de suivi

Cellules d’intervention

De nouveaux codes de la CCI seront ajoutés aux cellules existantes du SGCA. Certaines modifications sont apportées aux cellules d’intervention lorsque le coût ou le volume le justifie. Par exemple, les interventions sur la peau ne seront plus fractionnées par site anatomique. Voici les nouvelles cellules :

Avant

  • C353 Intervention sur la peau de l’abdomen et du tronc
  • C354 Intervention sur la peau du visage et du cou
  • C355 Autre intervention sur la peau

Maintenant

  • C357 Prothèse d’expansion et autre intervention spéciale sur la peau
  • C358 Intervention majeure sur la peau
  • C359 Intervention mineure sur la peau

Les changements seront abordés plus en détail dans le cadre de la conférence Web Quoi de neuf à propos des groupes clients pour le secteur des soins de courte durée, qui se tiendra en mars 2018.

 

i. National Ambulatory Care Reporting System