Introduction

Voici la sixième édition de l’infolettre de la Division des classifications et terminologies. Elle vise à promouvoir les activités de la Division, les formations à venir, les questions sur la codification, les initiatives de qualité des données sur des sujets précis, et bien plus encore!

Faits saillants de la Division des classifications et terminologies

Sondage auprès des clients sur l’outil d’interrogation en ligne

Du 12 août au 16 septembre 2016, l’ICIS a sondé l’opinion de ses clients afin de mieux comprendre leur expérience de l’utilisation de l’outil d’interrogation en ligne et des services de soutien connexes pour trouver réponse à leurs questions sur la codification et les données. Nous sommes à analyser les données et à passer en revue tous les commentaires que nous avons reçus. Dans les prochains mois, nous vous ferons un résumé des résultats du sondage.

Les résultats du sondage nous permettront de savoir comment améliorer l’outil et nos services de soutien.

Nous tenons à remercier tous nos clients qui ont pris part au sondage.

Codification des cas de niveau de soins alternatif

En janvier 2015, à la demande du Western Healthcare CEO Forum et en collaboration avec le Western Patient Flow Collaborative, l’ICIS a entrepris un projet de 2 ans visant l’élaboration et la mise en œuvre de normes pour la désignation des cas de niveau de soins alternatif (NSA) en soins de courte durée.

Ces travaux ont mené à la modification de la liste des codes Z de la CIM-10-CA qui sont utilisés avec le service 99 (NSA), ainsi qu’à la création de lignes directrices pour la désignation des cas NSA.

Les hôpitaux utilisent le terme « niveau de soins alternatif » pour désigner le statut des patients qui occupent un lit, mais qui ne nécessitent pas le niveau de services dispensés dans l’unité de soins où ils se trouvent. Les données sur le statut NSA sont généralement saisies au niveau de l’unité de soins pour patients hospitalisés dans le but de faciliter la planification de la sortie. Au niveau de l’établissement, elles servent à la gestion des ressources pour patients hospitalisés et à l’analyse du cheminement des patients. Au niveau de l’autorité sanitaire, de la province et du territoire, elles peuvent servir à orienter les politiques et la planification des soins de longue durée et des services de santé en milieu communautaire.

L’objectif général du projet est de fournir aux régions de l’Ouest des données précises et comparables leur permettant d’améliorer le cheminement des patients. Par ailleurs, l’ICIS continue de promouvoir ces normes de désignation des cas NSA dans d’autres provinces et territoires.

Les ressources suivantes donnent des précisions sur les changements qui ont été apportés aux codes Z utilisés avec le service 99 (NSA) et sur les lignes directrices pour la désignation des cas NSA :

Codificateurs : aide-mémoires

Cliniciens

Descriptions courtes conviviales pour les cliniciens

Des descriptions courtes conviviales pour les cliniciens sont disponibles pour les rapports à l’échelle des établissements! L’équipe des classifications et terminologies les a créées en réponse aux commentaires des clients. Ces descriptions, qui correspondent à la terminologie courante du milieu médical, rendront les rapports plus faciles à comprendre. Offertes dans un tableau distinct, elles seront utiles aux fournisseurs et au personnel des établissements.

TCDMU (liste de sélection)

Nous vous invitons à soumettre, au plus tard le 30 avril 2017, vos demandes d’ajouts ou d’améliorations pour la version 2018 du Thésaurus canadien des diagnostics en médecine d’urgence (TCDMU).

Pour suggérer des ajouts ou des améliorations à cette liste de sélection, veuillez remplir le formulaire Excel de demande de révision pour le TCDMU. Le lien vers le formulaire se trouve sous la rubrique Classification de la page Web des métadonnées du SNISA.

Formation et ressources connexes

Formations à venir

Voici les nouvelles formations qui vous seront offertes l’an prochain :

  • Conférence Web, mars 2017 — Indicateurs de série, sepsie et niveau de soins alternatif : cette séance interactive, qui vise à améliorer la qualité des données, portera sur les préoccupations et les problèmes liés à la codification des données.
  • Apprentissage en ligne, printemps 2017 — Remplacements de la hanche : ce cours portera sur l’anatomie, les prothèses et les composants liés au remplacement de la hanche, et répondra aux questions courantes sur l’utilisation des codes et des attributs de la rubrique 1.VA.53.^^ Implantation d’un appareil interne, articulation de la hanche de la CCI.

Pour vous inscrire à une séance de formation, visitez le Centre d’apprentissage de l’ICIS.

CIM-11

Dans notre dernière infolettre, nous vous avons présenté l’architecture de base et les principales fonctions de la CIM-11. Ici, nous souhaitons vous fournir de l’information sur les essais pratiques et la conférence sur la révision de la CIM-11.

Essais pratiques pour la CIM-11 : Codification par ligne

La version définitive de la CIM­11 devrait être approuvée aux fins de publication à l’occasion de l’Assemblée mondiale de la santé qui se tiendra en 2018. Afin d’évaluer l’état de préparation de la CIM-11 et de bien saisir les différences entre la CIM-10 et la CIM-11, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se livre à des essais pratiques. Ces essais ont pour but d’évaluer la codification de base au moyen de la CIM-11 pour en déterminer la fiabilité (cohérence), la justesse (précision et spécificité), la faisabilité (facilité d’utilisation) et la comparabilité avec la CIM-10. L’équipe des classifications et terminologies jouent un rôle déterminant dans ces essais, qui sont réalisés pour la première fois avec une nouvelle version de la CIM.

Nous participons actuellement à des essais pratiques appelés « Codification par ligne ». Il s’agit d’essais pilotes contrôlés réalisés sur certaines parties de la CIM-11 à l’aide d’un ensemble préétabli de termes ou d’énoncés diagnostiques. Établi par l’OMS, cet ensemble de termes diagnostiques mis à l’essai regroupe des codes de morbidité fréquemment utilisés; tous les termes et les énoncés diagnostiques ont été codifiés au préalable au moyen de la CIM-11 et de la CIM-10 par un groupe d’experts afin d’établir la norme d’excellence.

La codification par ligne aide à déterminer les endroits où la CIM-10 et la CIM‑11 concordent, où elles diffèrent et où un code plus précis est nécessaire. Il s’agit d’un processus en 2 étapes. La première étape est de trouver les codes respectifs de la CIM-11 et de la CIM-10 pour le terme ou l’énoncé diagnostique à l’aide d’un outil de codification en ligne conçu par l’OMS. La deuxième étape est de déterminer si le code attribué est optimal, c’est-à-dire que le codificateur vérifie si les détails du terme ou de l’énoncé diagnostique correspondent aux détails du code attribué à partir de la CIM-10 et de la CIM-11.

Les données, soumises directement à l’OMS, seront analysées afin de déterminer le niveau d’entente entre les différents codificateurs et entre les codificateurs et le groupe d’experts (ou norme d’excellence) pour chaque terme ou énoncé diagnostique.

L’ICIS bénéficie également des essais pilotes! Le personnel qui y participe a la chance d’apprendre à connaître la CIM-11, de perfectionner ses compétences en codification et de mettre à l’essai le processus et les outils pour déterminer les aspects à améliorer avant le début de la mise à l’essai plus poussée prévue en 2017.

L’équipe des classifications et terminologies a récemment terminé les phases 1 et 2 de l’exercice lié à la codification par ligne. Nous entamerons bientôt la phase 3, qui comprendra la postcoordination, un nouveau concept qui a été décrit dans l’infolettre de juin 2016.

Conférence sur la révision de la CIM-11

Dernièrement, les membres de l’équipe des classifications et terminologies se sont rendus à Tokyo, au Japon, pour assister à la conférence sur la révision de la CIM-11. Il est essentiel que l’ICIS participe à ces réunions afin d’être au fait des nouveautés entourant la CIM-11 et de participer à son élaboration. De nombreux États membres étaient représentés, notamment l’Asie-Pacifique, l’Afrique, les Amériques, l’Europe et le Moyen-Orient. À la conférence, l’OMS a publié la CIM-11 afin de recueillir les observations des États membres. Les commentaires reçus permettront d’affiner encore la CIM-11 en vue de son utilisation par les différents pays du monde et de sa publication officielle en 2018. Les exposés qui ont été présentés au cours des 2 journées ont porté sur le processus de révision de la CIM, les utilisations et les progrès liés à la CIM-11 et sur les outils connexes, dont un outil de codification mis au point par l’OMS.

Consultez la  ICD-11 release for member state comments (en anglais seulement) et le nouvel outil de codification.

Le document ICD-11 2016 Edition for Member State Comment High Level Overview (en anglais seulement) donne des instructions sur l’utilisation du navigateur et de l’outil de codification, une description de la nouvelle terminologie et des nouveaux concepts de la CIM-11, et un aperçu des chapitres et des blocs.

Questions sur la codification

Renseignements personnels sur la santé dans les questions sur la codification

Lorsque vous soumettez une question à l’outil d’interrogation en ligne, notre service d’interrogation sur la codification, assurez-vous qu’aucun renseignement personnel sur la santé ne figure dans votre question et dans les documents supplémentaires annexés ou transmis par télécopieur.

Les renseignements personnels sur la santé sont des renseignements sur la santé qui

  • identifient une personne;
  • peuvent être utilisés ou manipulés selon une méthode raisonnablement prévisible pour identifier une personne; ou
  • peuvent être associés, au moyen d’une méthode raisonnablement prévisible, à d’autres renseignements qui identifient une personne.

Les renseignements personnels sur la santé comprennent entre autres le nom, la date de naissance, le numéro d’assurance maladie et l’adresse du patient, y compris son code postal au complet. Il est également possible d’identifier des personnes au moyen d’autres types de renseignements, tels que le nom des dispensateurs et le nom des établissements tiers (p. ex. l’établissement de provenance ou de destination).

Notez que certains renseignements peuvent être inclus dans les documents supplémentaires mais pas dans le contenu de la question. C’est parce que le contenu de la question peut être lu par tous les clients, tandis que les documents supplémentaires sont consultés par l’ICIS seulement et demeurent confidentiels.

Voici les renseignements que vous pouvez inclure dans les documents supplémentaires mais pas dans le contenu de la question :

  • des détails comme le sexe et l’âge du patient en années;
  • Les dates et heures d’admission et de sortie ainsi que les dates et heures d’intervention. Ces dates et heures peuvent aider à comprendre la série de traitements administrés au patient et la durée du séjour à l’hôpital.

Afin d’atténuer davantage le risque que des renseignements personnels sur la santé soient divulgués par inadvertance, veuillez éviter de copier-coller des parties de texte des documents supplémentaires dans votre question de l’outil d’interrogation en ligne.

Soumission d’information supplémentaire

L’une des fonctions de l’outil d’interrogation en ligne assure la transmission facile et sécurisée des documents supplémentaires lorsque vous soumettez une question. Dans la mesure du possible, l’ICIS vous recommande de lui transmettre vos documents supplémentaires à l’aide de cette fonction plutôt que par télécopieur.

Modification des questions sur la codification

Il arrive qu’une modification soit apportée à une question sur la codification, la réponse nécessitant une révision. Par exemple, si une erreur a été repérée ou qu’un nouveau renseignement ou un changement de directive s’applique, il peut être utile de modifier la réponse.

Depuis juin 2016, les questions suivantes sur la codification ont été révisées et mises à jour. Pour les consulter, ouvrez une session dans l’outil d’interrogation en ligne.

Anglais

Français

46309

63349

63976

64006

61112

61456

63306

64058

64103

64166

64352

63586

64003

64082

64510

64530

64905

 

64358

65137

 

Remarque : La mention **** Mise à jour le JJ.MM.AAAA **** indique la date à laquelle la réponse a été révisée. Cette mention est suivie d’une brève description, entre crochets, du changement apporté.

Page de ressources des codificateurs

La page de ressources des codificateurs sert de guichet unique. Vous y trouverez des outils qui vous aideront à codifier et à saisir les données pour la BDCP et le SNISA.

Voici les conseils aux codificateurs affichés sur la page de ressources des codificateurs depuis l’infolettre de juin 2016 :

  • Codification 101 : rappel des notions de base
  • Les codes T et PP manquants
  • Admissions « uniquement pour… »

Le prochain conseil aux codificateurs sera affiché mars 2017!

Communiquez avec nous

Pour de plus amples renseignements sur le contenu de la présente infolettre, écrivez à classifications@icis.ca ou visitez la page Web de la Division des classifications et terminologies.