Le 14 septembre 2017 — La crise des opioïdes affecte de plus en plus de Canadiens, d’après les dernières données diffusées par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). Les statistiques nationales publiées récemment montrent qu’en moyenne, 16 Canadiens ont été hospitalisés chaque jour entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017 en raison d’une intoxication aux opioïdes. Il s’agit d’une augmentation de 19 % par rapport à il y a 2 ans, lorsque 13 personnes étaient hospitalisées chaque jour. Ces chiffres ne tiennent pas compte des personnes qui sont passées par l’urgence sans être admises à l’hôpital ou qui sont décédées avant leur arrivée.

Au cours des 2 dernières années, le nombre de visites au service d’urgence liées à une intoxication aux opioïdes a doublé en Alberta et a augmenté de plus de 40 % en Ontario. En 2016-2017, l’Ontario a compté en moyenne 13 visites à l’urgence par jour et l’Alberta, 11. L’ICIS ne dispose de données complètes que pour ces provinces.

Faits et chiffres

  • Les taux d’hospitalisations en raison d’une intoxication aux opioïdes variaient d’une province et d’un territoire à l’autre en 2016-2017; les taux étaient plus élevés dans le nord et l’ouest du pays que dans l’est.
  • Les taux d’hospitalisations ont augmenté dans tous les groupes d’âge, mais la hausse a été plus rapide chez les jeunes (15 à 24 ans) et les jeunes adultes (25 à 44 ans).
  • Les taux les plus élevés d’hospitalisations associées à une intoxication aux opioïdes sont encore observés chez les personnes de 45 à 64 ans et celles de 65 ans et plus.
  • En 2016-2017, plus de la moitié des intoxications étaient considérées comme résultant d’une intoxication accidentelle, tandis que près du tiers étaient le résultat d’une auto-intoxication délibérée.
  • En 2016-2017, pour la première fois, les taux d’hospitalisations ont été plus élevés chez les hommes que chez les femmes.
  • L’ICIS fournit pour la première fois des données à l’échelle municipale qui témoignent d’une grande variabilité d’un bout à l’autre du pays.

Citations

Les effets des intoxications aux opioïdes se font grandement sentir au Canada, et nos données montrent que la situation s’aggrave. Les dirigeants des systèmes de santé, pour établir des stratégies en vue de combattre la crise, ont besoin de savoir qui est hospitalisé et à quel endroit. Nos données vont au-delà des chiffres — elles racontent l’histoire de personnes, de familles et de collectivités qui voient leur vie changée par cette crise.

— David O’Toole, président-directeur général, ICIS

Les données publiées par l’ICIS sont très révélatrices. Nous devons collaborer avec nos partenaires de partout au pays en vue de recueillir des données et de rédiger des rapports qui orientent les interventions de santé publique. Il est très difficile de mettre en œuvre les interventions adéquates si on ne sait pas où ont lieu les surdoses d’opioïdes et quelles sont les populations les plus touchées.

— Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique, Agence de la santé publique du Canada

Les données diffusées aujourd’hui sont un signal d’alarme. Elles brossent un portrait précis de la situation : qui est touché, où et comment. Il nous faut redoubler d’ardeur, collaborer, échanger nos connaissances et passer à l’action. Aujourd’hui, en publiant ces données, nous sommes mieux placés pour cibler nos interventions et affecter des ressources là où le besoin est le plus criant. Avec nos partenaires, dont l’ICIS fait partie, nous poursuivrons sans relâche nos efforts pour inverser la tendance et réduire les préjudices liés aux opioïdes.

— Rita Notarandrea, première dirigeante, Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances

Nos réalisations en lien avec les opioïdes

  • En novembre 2016, David O’Toole, président-directeur général de l’ICIS, a signé une déclaration conjointe selon laquelle l’ICIS s’engage dans la lutte contre la crise nationale des opioïdes.
  • L’ICIS, de concert avec les provinces et territoires, les coroners et médecins légistes provinciaux, des organismes partenaires et d’autres autorités compétentes au pays, travaille à combler les lacunes dans les données sur les opioïdes, y compris dans les statistiques sur les décès diffusées par l’Agence de la santé publique du Canada.
  • Nous avons récemment commencé à appuyer un système à réponse rapide pour le suivi des visites à l’urgence liées aux opioïdes en Ontario.
  • L’ICIS publiera plus tard cette année un rapport sur les tendances pancanadiennes en matière de prescription d’opioïdes dans le cadre de ses travaux d’analyse en cours sur le sujet.

À propos de l’ICIS

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit de l’information essentielle sur les systèmes de santé du Canada et sur la santé des Canadiens. La santé mentale et les dépendances sont des priorités pour l’ICIS, comme le souligne notre plan stratégique.

Nous fournissons des données et une information comparables et exploitables qui favorisent une amélioration rapide des soins de santé, de la performance des systèmes de santé et de la santé de la population dans tout le Canada. Nos intervenants utilisent dans leurs processus décisionnels notre vaste gamme de bases de données, de mesures et de normes sur la santé, en parallèle avec nos rapports et analyses fondés sur des données probantes. Soucieux de protéger la vie privée des Canadiens, nous assurons la confidentialité et l’intégrité des renseignements sur la santé que nous fournissons.

Relations avec les médias

media@icis.ca
Riley Denver
416-549-5559