Sauter au sous-navigation

Que pensent les patients de leur expérience à la sortie de l’hôpital?

3 patients sur 4 ont indiqué que leur sortie de l’hôpital avait été bien planifiée

La planification de la sortie vise à s’assurer que les patients recevront le soutien nécessaire à la maison, de même que de l’information sur leurs problèmes de santé et leurs symptômes, y compris des directives écrites, avant leur départ de l’hôpital.

La prise en charge à la sortie vise à s’assurer que les patients sont bien préparés à gérer leur état de santé et leurs médicaments lorsqu’ils quittent l’hôpital.


2/3 des patients ont dit avoir été suffisamment informés de leur état de santé, de leur traitement et de leurs médicaments avant leur sortie de l’hôpital.


Dans l’ensemble, 40 % des patients ont dit ne pas avoir reçu assez d’information sur ce qu’ils devaient faire en cas d’inquiétudes quant à leur état de santé ou leur traitement après leur départ.

Pourcentage de patients qui se sont dits suffisamment informés et de ceux qui se sont dits pas suffisamment informés, selon le groupe d’âge : 18 à 59 ans : 67 % suffisamment informés, 33 % pas suffisamment informés; 60 à 79 ans : 63 % suffisamment informés, 37 % pas suffisamment informés; 80 ans et plus : 47 % suffisamment informés, 53 % pas suffisamment informés.

Les aînés très âgés ont été moins nombreux à se dire suffisamment informés

Exemples de réussite

Les résultats du sondage sur l’expérience des patients ont confirmé les soupçons de bien des dispensateurs de soins à l’Hôpital Ross Memorial de Kawartha Lakes, en Ontario : les patients estimaient ne pas avoir reçu assez d’information à leur retour à la maison.

Après avoir entendu parler de l’outil d’organisation de la sortie de la patiente/du patient (OOSP) Lien externe qui ouvre dans une nouvelle fenêtre * — mis au point avec des patients par OpenLab du Réseau universitaire de santé dans le but de fournir aux patients toutes les consignes pertinentes par écrit — l’hôpital a rapidement emboîté le pas.

L’équipe responsable de la mise en œuvre a travaillé avec des patients, des chirurgiens et des médecins exerçant en milieu hospitalier à la création d’un processus axé sur le patient à l’Hôpital Ross Memorial.

« Maintenant que nous disposons d’un processus de sortie structuré, nous savons que la même information est transmise au chevet de chaque patient », affirme Steven Lofkrantz, infirmier auxiliaire autorisé (IAA) à temps plein et responsable de ce projet novateur. « Les patients apprécient cette attention individuelle. Ils repartent à la maison avec une enveloppe qui contient toute l’information écrite pertinente, notamment les papiers de sortie, les ordonnances et des documents éducatifs. Nous nous assurons aussi d’envoyer une télécopie de leurs ordonnances à leur pharmacie avant leur départ de l’hôpital. »

Même s’ils reconnaissaient que le processus de sortie devait être amélioré, bon nombre de dispensateurs à l’Hôpital Ross Memorial voyaient l’OOSP comme un ajout à leur charge de travail. Cependant, à force de l’utiliser, ils ont compris à quel point il est utile.

« Nous avons mis à l’essai le processus dans 2 unités, mais dès que les autres services ont vu l’utilité et l’adaptabilité de l’OOSP, ils l’ont rapidement adopté », ajoute Anne Overhoff, vice-présidente, soins aux patients, et chef des soins infirmiers, Hôpital Ross Memorial.

« Depuis l’adoption de l’OOSP, les résultats sur l’expérience de nos patients se sont améliorés de 12 points de pourcentage en seulement 2 ans, passant de 46 % à 58 %. »— Anne Overhoff, vice-présidente, soins aux patients, et chef des soins infirmiers, Hôpital Ross Memorial

Remarque
* Financé en partie par le programme ARTIC (Adopting Research to Improve Care).