Septembre 2018 — Selon des sondages, la majorité des Canadiens préféreraient mourir chez eux. Toutefois, d’après les données disponibles, peu d’entre eux (15 %) reçoivent des soins palliatifs à domicile durant leur dernière année de vie, révèle un rapport de l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS).

Les soins palliatifs aident à répondre aux besoins des personnes atteintes d’une maladie qui limite l’espérance de vie; ils visent à améliorer la qualité de vie de ces personnes et des membres de leur famille. Il existe peu d’information comparable sur la façon dont ces soins sont dispensés au pays. Le rapport de l’ICIS intitulé Accès aux soins palliatifs au Canada fournit des renseignements de base sur les services de soins palliatifs en fin de vie au Canada, sur la mesure dans laquelle les Canadiens bénéficient d’un accès équitable et rapide aux services dont ils ont besoin et sur les lacunes dans ce secteur des soins de santé. 

Autres constatations du nouveau rapport :

  • Les personnes qui ont reçu des soins palliatifs à domicile durant leur dernière année de leur vie étaient 2,5 fois plus susceptibles de mourir chez elles que les autres clients des services à domicile. 
  • L’accès précoce aux soins palliatifs permet de réduire efficacement les visites à l’urgence et les séjours à l’unité de soins intensifs en fin de vie.